Partenaires Société Anti Fourrure

mardi 14 août 2012

Campagne France Sans Fourrure courrier au magazine Marie-Claire faisant l'apologie de la fourrure :







Madame, Monsieur,


Nous sommes choqués que votre magazine fasse l'apologie de la fourrure d’animaux( (je vous rappelle que 80 % des français sont contre la fourrure),  pour une mode dépassée et cruelle. En effet, vous ne pouvez ignorer les souffrances extrêmes endurées par les animaux pour ce commerce sordide : animaux dépecés conscients pour que leur fourrure reste belle, conditions de vie dans les élevages intolérables de cruauté (cages si étroites et si irrespectueuses de leur environnement naturel qu’ils n’ont pas d’autre choix que de tourner en rond jusqu’à devenir fou (blessures, angoisse, automutilation, cannibalisme, ulcère....) une vie de misère et de détresse physique et psychologique, avant d’être gazés, à peine électrocutés par l’anus, empoisonnés, frappés au sol et dépecés vivants, car afin que la fourrure d’un animal reste belle, il faut qu’il ait souffert. Le piégeage est tout aussi cruel (pièges sub-aquatiques, conibear, collets, à mâchoires....tout un arsenal de torture est à la disposition des trappeurs. Environ un quart des animaux pris dans les pièges s’automutilent et ronge leur membre afin d’essayer de s’échapper. Sur ceux qui réussiront, la totalité mourra d’hémorragie ou d’infection suite à la blessure infligée. Les autres mourront de faim, de soif, de panique et d’épuisement quand le trappeur tarde à venir. Et d’autres animaux sont  piégés accidentellement, qu’on estime à environ 20 millions chaque année. Voilà comment finira la vie d’un animal qui ne possédait qu’une chose : sa vie. Tout ça au nom de la vanité et de la cupidité, quand on peut depuis longtemps déjà se passer de fourrure. De plus en plus de marques refusent la fourrure :

Car il n'existe aucune bonne méthode de produire des fourrures sans cruauté, tous  les élevages de la planète sont un concentré de souffrances, et selon un rapport du comité Scientifique de l'Union Européenne, l'euthanasie des animaux devrait être menée avec des méthodes humainement acceptables, ce qui est impossible, puisque l'animal doit avoir souffert afin que sa fourrure soit de qualité.
De plus, les animaux étant dépecés et massacrés à la chaîne, ils sont bien souvent écorchés à vif sans même avoir été électrocuter, asphyxier, ou assommer (ce qui, de toutes façons, réduit à peine la souffrance). Qu'il s'agisse d'élevages industriels ou de fermes traditionnelles, la courte vie des animaux y est soumise à la même ignominie, et à la même absence de dignité et de compassion :
Finlande :
http://www.youtube.com/watch?v=XNW6_MO5vaI
Italie, France, Espagne
Les horreurs de l'industrie de la fourrure de lapins
http://www.sauvons-les-animaux.com/article-18618-les-horreurs-de-lindustrie-de-la.html


Pour ces raisons, Los Angeles, ainsi que Hollywood viennent de voter à l'unanimité contre la fourrure, désormais, toute vente de fourrure sera interdite dans cette ville.
De plus, la fourrure pollue, contrairement à ce que l'industrie de la fourrure avance. Les produits chimiques comme le formaldéhyde et le chlore sont indispensables pour la fabrication des peaux d'animaux dans les fermes d'élevage, et ont un impact catastrophique pour la planète lorsque les eaux de ruissèlement sont déversées dans les rivières et les ruisseaux.
Et n'oubliez pas que le cuir est aussi la peau d'un animal qui a souffert le martyr, afin qu'on lui enlève sa peau, avant de l'abattre.
Il est grand temps d'évoluer !
Bien sincèrement.


Isabelle Galante.
Société Anti Fourrure
Collectif Anti Fourrure
http://societe-anti-fourrure.blogspot.com

Aucun commentaire: