Partenaires Société Anti Fourrure

vendredi 24 janvier 2014

Communiqué de presse Zapa cesse la fourrure



Zapa prend l'excellente décision d'en finir avec la fourrure.


La société Zapa, par l'intermédiaire de son Directeur Général, Monsieur Salomon Cohen a annoncé à notre collectif, Société Anti Fourrure, sa volonté de supprimer la fourrure de ses magasins.
Monsieur Cohen souligne dans son courrier que sa société est consciente “de sa responsabilité collective dans le massacre des animaux", et a pris l'engagement de ne plus utiliser de fourrure dans ses futures collections".



Pour Stéphanie Rossenu, porte-parole de Société Anti-Fourrure "Une marque qui s'engage contre la fourrure est un pas de plus vers la fin de l'élevage en cage et des piégeages cruels que ce commerce encourage. Nous ne pouvons que nous réjouir de la décision de Zapa."

Société Anti Fourrure continue ses actions vers les marques de prêt à porter, notamment Kookaï.
La prochaine manifestation devant cette enseigne aura lieu le 8 février pour un happening spécial anti fourrure, de 11h30 à 12h30 Place St Opportune dans le 1er arrondissement de Paris :

http://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2014/01/happening-special-anti-fourrure.html


Contact :
stephanie.rossenu@free.fr
07 78 81 80 46.


Créée en 1972, Zapa est dédiée aux femmes actives, c'est une grande marque reconnue dans le monde de prêt-à-porter féminin, et appréciée pour sa créativité.
Son dirigeant et PDJ Monsieur Arié Benayou, ayant racheté la marque Parisienne en 2006 a réorienté les collections de tenues de cérémonie, cocktail et tailleurs pour dame, en six ans, vers un style plus jeune et plus moderne, tout en restant chic.

Zapa commercialise de la fourrure de renard bleu et argentéshttp://www.zapa.fr/e-boutique/femme/pulls/gilet-en-fourrure-ecrue.html?color=2061
Société Anti Fourrure se réjouit d'avoir réussi à convaincre cette marque d'en finir avec ce vil commerce, par le biais de notre Campagne France Sans Fourrure http://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2013/11/campagne-france-sans-fourrure-20132014.html et en lui envoyant, le lien d'une récente enquête en Chine, dans un élevage de renards bleus, publié par Urgence Animaux de Chine :

http://urgence-animaux-de-chine.over-blog.com/article-regardez-ce-que-nous-subissons-a-cause-de-vous-121329812.html


De la fourrure de raton laveur est aussi proposée http://www.zapa.fr/e-boutique/femme/manteaux/parka-kakie.html?color=2068
pour laquelle ces animaux sont eux aussi déchus des moindres actes de bonté.

Le Comité Scientifique de l'Union Européenne,
a d'ailleurs publié un rapport, "The Welfare of Animals Kept for Fur Production", accablant, quant aux conditions de vie et de mort
des animaux, et ce dans tous les élevages à fourrure du monde entier. Il est affirmé dans ce rapport que ces conditions ne sont tout simplement pas acceptables humainement, la
mort étant fondé sur un seul impératif, tuer l'animal au moindre cout, sans abîmer sa peau. Selon les pays, les méthodes pour donner la mort varient entre l'électrocution, le gazage avec des produits chimiques à base de cyanure, rompre les vertèbres cervicales de animaux, les asphyxier avec les gaz d'échappement d'un véhicule, les mettre en chambre de décompression. Des procédés d'abattage cruels qui ne préservent en rien de l'agonie, alors que cette étude précise que l'euthanasie de ces animaux, après avoir vécu une vie de misères et souffrances physiques et psychologiques en cage exigüe (angoisse, automutilation, ulcère, cannibalisme ...), est intolérable de cruauté.
Cette même étude qui dresse un état des lieux et lit toute une série de mesurespour prendre en compte le bien-être animal dans ces élevages, souligne que les éleveurs ne devraient être autorisés à détenir des animaux, que s'ils disposent d'un diplôme sanctionnant leurs connaissances en matière de gestion de l'espèce, de bien-être et de biologie,
et que leurs installations devraient être revues au moins une fois par an.
Autant de recommandations qui si elles étaient appliquées, sonneraient la fin de ces fermes d'élevage concentrées de souffrances.

http://ec.europa.eu/food/animal/welfare/international/out67_en.pdf

Rappelons également qu'afin que la fourrure d'un animal reste belle, il faut qu'il ait été dépecé encore conscient, sinon la peau retombe.
Il n'existe alors aucune bonne manière de produire de la fourrure sans cruauté, qu'il s'agissent d'élevages industriels ou de fermes traditionnelles, la courte vie des renards, lapins, ratons laveurs ou autres animaux(abattus entre 6 et 8 mois, âge de leur premier pelage d'hiver) y est soumise à la même absence de dignité et de compassion.


Contact :
stephanie.rossenu@free.fr
07 78 81 80 46.


Zapa a su prendre conscience des innommables souffrances engendrées par la fourrure, en faisant passer la compassion en premier, pour leurs prochaines collections.
Société anti Fourrure et sa Campagne France Sans Fourrure continue, avec sa cible numéro un et depuis près de deux ans et demi, la marque KOOKAÏ.

KOOKAÏ va t'elle enfin faire le choix d'une mode éthique et responsable, en décidant elle aussi, de ne plus commercialiser de fourrure animale pour ses prochaines collections ?
Une chose est sûre, notre collectif ainsi que le public n’auront de cesse de le demander à cette marque, aussi nombreuses soient les manifestations que nous devrons à nouveau organiser.

Contact :
stephanie.rossenu@free.fr
07 78 81 80 46.


Société Anti Fourrure Collectif pour l'Abolition de la Fourrure
http://societe-anti-fourrure.blogspot.com/



2 commentaires:

Valerie Camelia a dit…

Merci pour Eux il faut que tout cela finisse le Monde s en portera MIEUX !

Anonyme a dit…

Sur le site de Zapa en Nov 2016, il est toujours indiué que la fourrure est 100% animale. Le communiqué de presse n'aurait donc pas été suivi par des actes ??!