Partenaires Société Anti Fourrure

vendredi 18 décembre 2015

Article sur la fourrure dans Paris Match, merci !

http://www.parismatch.com/Actu/Environnement/Nouvelle-campagne-d-affichage-Brigitte-Bardot-denonce-l-envers-de-la-fourrure-884245


Les News de la Renarde : compte rendu tractage anti fourrure samedi 12 + mercredi 16 décembre Paris.

Comme d'habitude, beaucoup d'étiquetages litigieux des garnitures en fourrure, et des personnes sensibilisées, entre autres :

Deux jeunes femmes avec capuches étiquetées Raton laveur, mais l'on sait qu'il peut s'agir de n'importe quel autre animal venant de Chine, et ces garnitures d'ailleurs en poils longs et tout fins, tigrés, semblaient fort être en  poils de chat. L'étiquetage Raton laveur ou Raccoon (dont les chiens viverrins sont victimes) simplifie, et noie alors la vérité tout en leurrant le consommateur. Les personnes ont pris le tract, avec intéret, lorsque nous leur avons données les explications /informations relative à la torture découlant du commerce de la fourrure.
Pas mal d'étiquetages inexistants également, porté par un public pensant qu'il s'agit alors de fausse fourrure, puisque achété pas cher et sans aucune indication.
Une femme nous a dit "savoir" (que les animaux subissent de réelles souffrances avec une longue agonie), d'un air gêné, tout en ajoutant " n'avoir su qu'après l'avoir achété " et a précisé ne plus jamais cautionner la fourrure animale.
Un homme et son fils, tous deux avec capuche ont pris le tract avec intéret.

Une dame qui promenait son chien, avec capuche, ne savait pas ce qu'elle portait, puisque acheté à bas prix, et sans aucune mention. Nous lui avons montré la finesse des poils, ainsi que la sous couche d'où dépassent les poils plus longs, caractéristique de la vraie fourrure (on peut toujours brûler un poil, pour ceux et celles n'étant pas sûrs, l'odeur alors sera celle du cheveu brûlé, alors que la synthétique sent le caoutchouc ).
Un jeune homme, en gare, encore avec capuche, a accepté le tract après explications, tout en nous remerciant. Un autre jeune homme dans une rame de métro (avec capuche), était persuadé que ce n'était pas de la fourrure animale, mais nous lui avons expliqué que la première couche de poils touffus, puis la deuxième aux poils plus fins et plus longs. Il était sincère, et presque en s'excusant, nous a remerciées.
Dans une file d'attente, une capuche en lapin, la jeune femme a pris le tract, après l'avoir informée de la torture infligée aux animaux, pour un dérisoire effet de mode.

Certes, des personnes n'étant pas victimes des étiquetages litigieux et ayant alors acheté sciemment de la fourrure animale, sont parfois plus difficiles à sensibiliser, mais en insistant et en dialoguant, nous pouvons toujours parvenir à les convaincre. Les animaux vivant l'enfer dans les élevages et victimes de l'ignoble  piégeage le valent bien, non ? Si ce n'est pas vous, qui ? Rejoignez nous !

Au moins deux animaux meurent chaque seconde dans le monde pour l'industrie de la fourrure.

Fourrure : ABOLITION !!




jeudi 10 décembre 2015

Bonne nouvelle pour les visons de l'élevage d'Emagny dans le Doubs




http://www.emagny-elevage-visons.fr/index.php?p=1_2_L-levage-d-Emagny

http://www.emagny-elevage-visons.fr/



Bonne nouvelle pour les visons de l'élevage d'Emagny dans le Doubs, grâce à l'association Combactive  :

RESULTAT DE L'ENQUÊTE PUBLIQUE

NOVEMBRE 2015,
Une lueur d'espoir se profile à l'horizon
(mais ne vendons pas la peau du vison avant de l'avoir tué...
...Mauvais jeu de mots)

Une nouvelle fois, nous constatons que l'union fait la force :

L'addition de différentes associations et de plusieurs centaines de personnes
a permis au commissaire enquêteur de recevoir quasiment 1000 écrits.
Ainsi il a pu se faire une réelle idée sur un élevage de visons et
en même temps poser une question à nos pouvoirs publics :

La production de vraie fourrure doit elle toujours être autorisée en France ?

En cliquant le lien suivant, vous découvrirez le rapport ainsi que les conclusions du commissaire enquêteur.

Faut-il autoriser l'éleveur à régulariser sa situation
et augmenter son cheptel à 18200 visons ? 

Réponse : AVIS DEFAVORABLE !
(une réponse pleine de bon sens)

Donc à ce jour, l'éleveur n'a plus qu'une autorisation pour détenir 1000 visons !
Combien va t'il en tuer  ?

Nous comptons évidemment sur les services de la préfecture pour s'assurer du parfait respect de la loi ???




Stand anti fourrure au village de Noël Vegan 19 décembre Paris






https://www.facebook.com/events/1546323962324807/



Notre collectif tiendra un stand anti fourrure au village de Noël Vegan, organisé par L214. Nous ferons signer la lettre à l'encontre de la marque Zapa, puis nous vendrons de nouveaux badges et autocollants, ainsi que des sacs contre le commerce de la fourrure. Nous aurons également des garnitures en fourrure synthétique, afin de montrer au public comment reconnaître la fourrure animale, de la fausse fourrure, les étiquetages litigieux étant encore nombreux.


A bientôt !


L'équipe de Société Anti Fourrure Collectif pour l'Abolition de la Fourrure.
http://societe-anti-fourrure.blogspot.com/



mercredi 2 décembre 2015

Campagne France Sans Fourrure : la marque Damart cesse la fourrure animale !

La marque Damart qui commercialisait des garnitures en fourrure animale et que nous contactions régulièrement depuis de nombreuses années, dit aujourd'hui écouler son stock, pour ne proposer que des modèles en fourrure synthétique, enfin......! Merci à Damart.



De : Service Client Damart <infodamart@damart.com>
Date : 26 novembre 2015 09:39
Objet : <Ref1852658> Observations sur l'un de vos modèles
À : mlle.marianne.fontaine@gmail.com




Bonjour Madame FONTAINE,

Damart a toujours été sensible à la lutte pour la défense des animaux.

Nous sensibilisions nos fournisseurs concernant la fourrure sur la condition des animaux et avons réalisé un audit sur le concept de «5 libertés» tel que défini par le Comité de protection des animaux d'élevage au Royaume-Uni.

Depuis cet automne hiver 2014 vous trouverez dans nos catalogues uniquement des produits avec de l'imitation fourrure.

En effet notre groupe a pris, il y a un an, la décision d'arrêter la commercialisation d'articles en fourrure pour tous les pays.
Seuls les stocks restants sont encore écoulés.

Bien entendu, je reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Cordialement,




Votre conseillère Emilie
http://www.damart.fr
http://www.damartsport.com
http://www.happydbyd.com
Tél : 0 892 70 50 40  Service 0.50€ / min + prix appel


--------------------------------------
Madame, Monsieur,

Notre responsable vous a contacté au sujet d'un modèle en fourrure animale commercialisé par votre marque, afin de vous rappeler les impacts environnementaux et la souffrance animale engendrés, sans compter les risques pour la santé humaine. Certaines de vos clientes nous ont cependant signalé que vous aviez supprimé sur votre site l'article mentionnant le vêtement composé de fourrure animale que nous avions remarqué ; néanmoins, elles s'étonnent, tout comme nous, que vous n'ayez fait aucune annonce. Nous espérons donc que cette décision découle du fait que votre marque compte faire partie de celles qui refusent déjà cette pratique cruelle et polluante, auquel cas nous vous encourageons à nous le communiquer - afin que nous partagions cette bonne nouvelle -, et à le revendiquer comme l'ont fais Aigle et Kookaï par exemple. Si ce n'est pas le cas, nous espérons tout de même vivement que vous nous répondiez sur le sujet et que vous preniez en considération nos arguments en faveur de la fin de cette industrie.

Bien cordialement, et dans l'espoir d'être entendue et de recevoir très bientôt de vos nouvelles.

Marianne Fontaine,
Co responsable de Société Anti Fourrure



Manifestation anti fourrure 9 janvier 2016 : ZAPA



Dans le cadre de la Campagne France Sans Fourrure, dont la cible numéro 1 est la marque Zapa, le collectif Société Anti Fourrure organise une manifestation statique le 9 janvier prochain en face de la boutique du 75 rue du Commerce dans le 15ème arrondissement de Paris. Nous y tiendrons également un stand où nous ferons signer la lettre à l'encontre de la marque n'ayant pas respecté son engagement quant à l'arrêt de la fourrure ( (http://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2014/08/communique-societe-anti-fourrure-zapa.html) + (http://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2014/01/communique-de-presse-zapa-cesse-la.html) et continue avec de nouveaux modèles/garniture/ fourrure de Chine, en chien viverrin dépecé pleinement conscient (étiquetées Raccoon et non Raccoon dog afin de ne pas choquer le consommateur, comme le permet tristement la législation). Les militants tiendront les supports anti fourrure, et distribueront des tracts, tout en amenant le public à venir signer la lettre au stand, pendant que sera diffusée l'effroyable réalité du commerce de la fourrure sur grand écran. Nous donnerons aussi de la voie, vous pouvez apporter pour ceux qui en possèdent, votre mégaphone. Nous ferons également un happening avec des personnes portant des garnitures en  fourrure synthétique, très douce, que nous avons confectionnées, venant d'une fabrique française, que Zapa a d'ailleurs rencontré, sans toutefois prévoir de commandes. Un mannequin engagé contre la fourrure, Sylvia Gobbel, devait être parmi nous pour ce happening, mais sa présence est reportée, étant retenue pour son métier. Elle nous transmet tout son soutien, en attendant. A l'instar de la marque Kookaï, nous maintiendrons la pression durant plusieurs années si il le faut, jusqu'à ce que Zapa cesse ses garnitures en fourrure animale.Nous nous adresserons également à la marque 123, dont une boutique se trouve en face de la boutique Zapa, et qui commercialise aussi ses garnitures fourrure de Chine, comme les cols en renard bleu (sa couleur est blanche) et venant des mêmes élevages Chinois, voir l'enquête de Animal Equality dans plusieurs élevages en Chine, les faits y sont tout simplement insoutenables : http://www.animalequality.net/node/681

Nous vous attendons alors nombreux le 9 janvier, au nom des animaux torturés et massacrés pour une mode n'assumant pas ses responsabilités, en continuant sur le chemin de la cruauté et du sordide.

Fourrure : ABOLITION !!


lundi 30 novembre 2015

Les News de la Renarde : compte rendu tractage anti fourrure dimanche 29 novembre Paris.


Une bonne sensibilisation à l'occasion de l’ouverture de la COP21, où nous avons fait la chasse aux fourrures, tout en tenant nos supports végétarisme/véganisme.  Nous avons alors allié les deux mouvements : arguments écologiques pour la transition énergétique contre les élevages, que ce soit pour la fourrure ou la consommation alimentaire. Les gens étaient ouverts au dialogue, et beaucoup portaient de la vraie fourrure sans le savoir en raison de l'étiquetage litigieux de la garniture. D'autres encore savaient qu'ils portaient de la fourrure animale, et s'excusaient presque, étant justement présents sur ce lieu contre le réchauffement climatique. Après discussion (sur le plan moral et écologique, la banque mondiale classant le traitement de la fourrure comme l'une des cinq pires industries au monde pour la pollution des métaux lourd) nous pensons avoir convaincu ces personnes de ne plus porter de fourrure désormais. Une jeune femme était très déçue d'apprendre que sa garniture était en réalité en  fourrure d'animaux torturés et massacrés, le vendeur de la marque Bel Air où ce vêtement a été acheté, lui a raconté que les animaux étaient rasés, alors que cette manière de produire de la fourrure n'existe tout simplement pas (mise à part la fourrure de lapin Orylag, race créée par l'INRA, afin que la viande et la fourrure soit de meilleure qualité, les lapins ne sont alors pas dépecés vivants, mais leur fourrure est destinée aux grand s couturiers uniquement, comme Hermès) . Cette personne très sincère nous a demandées comment s'insurger, il lui a été conseillé de contacter le siège de la marque.
Puis entre autre, dans le métro : une jeune femme avec capuche a pris le tract.
Vous souhaitez vous aussi sensibiliser le public, mais n'osez pas l'aborder ? Rendez vous sur notre blog et page fb prochainement pour une  FORMATION CHASSE À LA FOURRURE  prévu pour le 12 décembre à Paris (pour ceux qui ne peuvent s'y rendre, les éléments de cette formation seront postés aussi sur notre blog).


« Le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ce qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » Albert Einstein.

Fourrure : ABOLITION !!








Compte rendu action citoyenne anti fourrure World Fur Free Friday samedi 28 novembre Paris.


Après avoir distribué les instructions, déterminé les rôles de chacun et constitué les 3 groupes constitués d'une ou deux personnes portant un sac "Je ne porte pas de fourrure", d'une personne chargée de tracter et d'une personne chargée d'entrer dans les boutiques Zapa désignées pour avancer nos arguments contre la fourrure animale), nous nous sommes dispersés vers nos objectifs respectifs.
Le groupe mené par les deux responsables de Société Anti Fourrure, épaulée de quatre militants, s'est rendu au 75 rue du Commerce devant laquelle nous avons l'habitude de manifester. Les vendeurs qui nous connaissent ont été très réceptifs à nos arguments, étonnés par la qualité des éléments en fourrure synthétique que nous avions confectionnés pour l'occasion et touchés. Une cliente de la boutique écoutait également nos dires et s'est intéressée à notre cause, horrifiée d'apprendre que la boutique vendait en réalité de la fourrure animale. Nous avons demandé de faire savoir aux dirigeants que nous sommes toujours en attente de leur engagement contre la fourrure. Les animaux que sont les chiens viverrins et ratons laveurs (il peut aussi s'agir de chiens et de chats domestiques, la fourrure de Chine étant impossible à contrôler comme il se devrait aux douanes) dont Zapa orne ses anoraks, ne connaissent qu'une vie  misérable dans ces élevages, avant de subir une mort brutale avec une longue agonie, étant dépecés pleinement conscients. Puis à l'occasion de la COP21, nous avons revendiqué le gaspillage de ressources contribuant à la perte de la biodiversité et au réchauffement climatique découlant des élevages à fourrure, que la banque mondiale classe comme étant une des cinq pires industries au monde pour la pollution des métaux lourds.
Les échanges avec les deux employés responsables furent très intéressants, tous deux étant choqués sincèrement par nos informations. Les garnitures en fourrure synthétique qu'une fabrique de fausse fourrure française Léon Schrurs, nous a envoyées, sont sont bluffantes de pas leur douceur. Zapa a d'ailleurs rencontré cette entreprise lors du salon Vision en septembre dernier à Paris, mais n'a vraiment été décidé, Zapa préférant visiblement la fourrure d'animaux torturés, car plus avantageuse.
Pendant ce temps, les militants hors de la boutique tractaient et montraient nos sacs. Une d'entre eux portait également une de nos écharpes en fourrure synthétique et invitait les passants interpelés à la toucher.
Les responsables ont ensuite discuté avec une vendeuse la boutique 123, qui fait de la fourrure animale (chien viverrin et renard bleu, sa couleur est blanche ) et de la fourrure synthétique, afin de les encourager à ne plus faire que de la fourrure synthétique, moins polluante et moins cruelle.
Le groupe s'est ensuite rendu à la boutique Zapa rue St Dominique, mais la vendeuse était fermée à la discussion, assez hautaine et visiblement armée de faux arguments afin de nous faire sortir sans nous laisser exprimer notre requête, assurant qu'elle ferait remonter l'information (ce qui ne sera sûrement pas le cas).
Loin de nous décourager, nous sommes également entrés dans une boutique Karl Marc John en montrant nos jambières et écharpes en fourrures aux vendeuses qui disaient être contre la fourrure et nous ont dis qu'elles feraient remonter l'information et que certaines personnes venaient souvent leur dire d'arrêter la fourrure animale.
Sur le chemin, l'accueil des tracts et de nos arguments étaient mitigé. Outre des "cela ne m'intéresse pas", des "Je m'en moque" et des "Je sais", nous avons eu de belles surprises : une dame qui ne semblait pas du tout contre la fourrure nous a contré en disant que tous les animaux n'étaient pas dépecés vivants, mais lorsque nous lui avons expliqué qu'elle portait du raccoon dog (chien viverrin), espèce qui n'est pas "produite" en France (qui fait du lapin et du vison pour les grandes marques), mais en Chine ou Finlande dans des conditions inacceptables et dépecés vivants, gazés ou électrocutés, cette dame a demandé le tract et l'a lu attentivement. D'autres personnes convaincues de porter de la fourrure synthétique ont finalement accepté le tract et semblaient outrées d'apprendre qu'elles portaient de la fourrure animale. Si beaucoup ne se posent pas la question en achetant leur vêtement, c'est également parce qu'ils ne s'imaginent pas que la vraie fourrure n'est pas forcément chère. C'est sur donc heureusement sur un bon contact que nous avons terminé cette action.
N'hésitez pas à nous rejoindre pour la prochaine, à plusieurs ont se forme mieux, on ose plus et on est moins affectés par les réactions négatives des passants.

Voici le compte rendu des deux autres groupes :
3 magasins Zapa :
302, rue de Vaugirard 15ème :  deux vendeuses très antipathiques. La 1ères a répondu « je sais mais je dois bien manger … ». L’autre, la responsable nous a indiqué qu’elle était bien au courant et que Zapa a arrêté le vison puis elle nous a presque demandé de sortir.
139, rue d’Alésia 14ème : les vendeuses ont gentiment écoutés et nous ont suggéré de nous adresser à la direction en soulignant qu’elles n’y étaient pour rien.
55, rue Bonaparte 6ème : deux vendeuses à la caisse, un peu gênées de nous écouter devant leur responsable mais plutôt intéressées. L’une d’elle nous a même remerciés pour notre action. La responsable, elle a entendu mais nous a dit qu’elle avait des clients et donc pas le temps …
 Tractages de passants portant de la fourrure : parmi ces passants, une jeune femme regrettait vraiment d’avoir une capuche en fourrure. Evidemment, le vendeur lui avait dit que c’était de la fausse. Quelques personnes se sont sentis penaudes avec leur capuche, chapeau, manteau …  D’autres se fichant pas mal des animaux, avec parfois des réponses du genre « il faut d’abord s’occuper des humains avant de s’occuper des animaux ».
Une dame portant une veste en fourrure et un chapeau très, très moches, m’a répondu méchamment « c’est de l’agneau et de toute manière on le mange ! ». La dame aussi était très moche !
Une autre dame a pris le tract puis me l’a redonné en criant « Ah non la fourrure ! Hitler aussi était contre la fourrure mais il faisait des abat-jours … ». 
 Sinon dans l’ensemble, de nombreux passants ont été intéressés et à l’écoute.

2 magasins Zapa :
Avec l'aide de 3 personnes, nous sommes allés discuter avec les gérants de Zapa de Paris 4eme et tracter devant ceux ci.
Rue des rosiers : avec Laurence, nous sommes rentrés dans la boutique et avons expliqué à un gérant attentif, nos arguments éthiques, environnementaux de la mode de fourrure et reparler de l'engagement de M. Cohen (leur pdg en 2014) de l'arrêt de fourniture de la fourrure dans ses magasins.
On lui a demandé de remonter notre avis sur ce sujet à ces responsables, nous avons laissé un tract de SAF à l'enseigne.
Puis nous avons tracté pendant 20 minutes aux passants qui semblaient croire que leur col de fourrure était de la fausse...
Rue Franc Bourgeois :accueil agressif du responsable qui ne s’intéressait pas à ce sujet, une employée nous a aussi dit qu'elle aimait les animaux, surtout son chat, mais que la fourrure ne la choquait pas et nous a presque demandé de partir...
Puis tractage pendant 30 minutes à des jeunes qui croyaient tous qu'ils avait aussi de la fausse fourrure, après plusieurs explications, nous avons réussi à en convaincre quelques un...
Bonne sensibilisation également des 3 militants qui ont tracté.

Fourrure : ABOLITION !!










mardi 24 novembre 2015

Les News de la Renarde : compte rendu tractage anti fourrure dimanche 22 novembre Paris.

De bonnes réactions en ce dimanche, malgré le froid et les tragiques évènements récents à Paris, entre autes :

une jeune femme avec capuche, a retirer ses écouteurs, en nous voyant l'aborder, et ne savait pas que sa garniture était en vraie fourrure, encore un des nombreux étiquetages liligieux.....elle a pris notre tract avec intérêt. Une jeune fille également, avec capuche, a accepté notre tract, puis nous a encouragées. Une dame, a  répondu qu'il s'agissait d'un cadeau, ah qu'il est fréquent d'entendre cela, comme si le fait de se dédouaner en expliquant ne pas l'avoir acheté changeait quoique ce soit aux souffrances engendrées par ces garnitures dont personne n'a besoin....D'autres étiquetages litigieux : aucune indication, à part la composition du vêtement, ex : acrylique, synthétique, coton, mais rien quant à la capuche, ce qui laisse à penser que ce ne peut être de la fourrure animale. Toutes ces personnes ont pris notre tract dénonçant ce trafic. Puis, un couple avec une petite fille dont l'anorak était affublé d'une énorme capuche, que son père portait aussi. Lui nous a rembarrées, mais la mère a pris d'elle même  le tract, lorque nous avons précisé que les animaux étaient torturés. Trois personnes dont un homme de très grande taille, les petites renardes que nous sommes avons alors franchement lever la tête pour lui parler de sa capuche. Son ami a répondu vivement : " Et bien bravo !" en s'adressant à lui, sincère dans la critique, mais l'autre nous a rendu notre tract, avec un air très condescendant, en souriant bêtement devant notre gravité. Une dame entre deux âges, avec col et intérieur du vêtement tout en fourrure de lapin, s'est cependant montrée réceptive aux arguments écologiques (seulement). Enfin (et là ce n'est pas le meilleur pour la fin mais plutôt le pire) : un couple de style plutôt bourgeois, dont la femme portait un col noir, s'est montré particulièrement négatif :  Elle, avec un grand sourire (l'habituelle schizophrénie de certains, certaines) : "Ah oui mais MOI je sais très bien car cela vient de ma tante, elle est fourreur" lorsqu'il lui a été demandé si cela ne la dérangeait pas de porter la peau d'un animal massacré dans de grandes souffrances, dépecé pleinement ou encore conscient. L'homme tenta de se défendre : "Et vous portez bien des petites culottes fabriquées par des enfants Chinois ?" "Et bien non Monsieur, nous faisons attention à ce que nous achetons, surtout ce qui vient de la Chine, et nous sommes véganes", nous avons ajouté que chacun peut apporter cette même attention à sa consommation, vexés de notre répondant, ils ont tourné les talons, et lui en insistant ironiquement : "Ne vous en faites pas hein..." "Si, nous nous inquiètons pour ceux qui souffrent !", sans nous retourner. Ensuite, dans un fast food vegan, une dame qui portait une capuche en renard bleu (de couleur blanche, fourrure de Chine) a pris notre tract, gênée mais réceptive, surtout quand nous lui avons expliquée que se trouvant dans un restaurant éthique, elle était encore plus concernée par le fait de ne pas porter de vraie fourrure.
Vous voulez vous joindre à nous afin de sensibiliser le public, ce qui est primordial afin de parvenir à terme à l'abolition de la fourrure ? Contactez nous !

"Le monde n'avance que grâce à ceux qui s'y opposent" Goethe.

Fourrure : ABOLITION !!





samedi 21 novembre 2015

En Norvège, 7000 personnes ont manifesté pour demander l'interdiction de l'élevage des animaux pour la fourrure !

http://www.furfreealliance.com/mayor-of-oslo-opens-europes-largest-anti-fur-event/

Samedi dernier, en Norvège, 7000 personnes ont manifesté pour demander l'interdiction de l'élevage des animaux pour la fourrure. Cet événement était organisé par NOAH, nos partenaires norvégiens de la Fur Free Alliance. Et à Oslo, la marche a été lancée par Marianne Borgen, la maire de la capitale norvégienne. 
Un signal fort quand on sait l'importance du marché scandinave pour cette industrie.




vendredi 13 novembre 2015

Compte rendu stand anti fourrure contre Zapa 12 novembre Paris.




Ce stand anti fourrure a eu un franc succès ! Bien que nous n'étions pas nombreux, beaucoup de personnes ont été sensibilisées et sont venus à nous signer la lettre à l'encontre de la marque Zapa, leur demandant de respecter leur engagement contre la fourrure.
L'écran diffusant la réalité du commerce de la fourrure a interpellé les passants, qui s'arrêtaient et venaient ensuite signer, nous demandant ce qu'elles pourraient faire de plus.Il leur a été conseillé de ne pas hésiter à entrer dans les boutiques des marques commercialisant de la fourrure animale, pour leur demander d'en finir, ainsi que rejoindre notre Campagne France Sans Fourrure (https://www.facebook.com/events/762543757191112/permalink/784062401705914/).
Pas mal de soutiens aussi, entre autres : un homme végétarien militant individuellement, une jeune fille travaillant à la banque juste derrière notre stand est venue d'elle même nous apporter un renfort de stylos, un monsieur avec ses deux chiens nous a dit avoir cessé de manger de la viande, ayant la conviction qu'en consommer revenait à manger ses propres chiens, les souffrances animales étant les mêmes pour les animaux de boucherie (bravo pour ce respect d'éthique), pas mal de personnes déjà informées et donc contre la fourrure. Puis un employé de la boutique Zapa nous a remercié de notre sensibilisation lors de notre première manifestation au printemps dernier, ne sachant pas auparavant quelle cruauté découlait des vêtements à garnitures de Zapa. Il nous a dit qu'ensuite, il ne pouvait plus toucher à ces modèles, étant choqué (cette personne termine d'ailleurs bientôt son contrat avec la marque). De nombreux étiquetages litigieux également : beaucoup de personnes venant signer portaient une capuche en vraie fourrure, avec aucun étiquetage, notre sensibilisation leur a permis de mettre en lumière cette tromperie, notamment avec nos tracts dénonçant ce trafic, ainsi que la description "vraie et fausse fourrure".
Les militants sur place ont effectué un beau travail, en engageant le public plutôt réceptif à venir signer la lettre pour les dirigeants de Zapa, soit une centaine de signatures environ au final.

 Fourrure : ABOLITION !!

lundi 9 novembre 2015

It is time to see through the marketing tactics of the European fur industry / Il est temps de voir au travers des tactiques de marketing de l'industrie européenne de la fourrure

http://www.euractiv.com/sections/agriculture-food/it-time-see-through-marketing-tactics-european-fur-industry-318701

Les Etats membres ont la possibilité de jouer un rôle au premier plan pour le bien-être animal au niveau mondial par l'élimination des fermes à fourrure, écrivent Salla Tuomivaara et Siri Martinsen.

Salla Tuomivaara est la directrice de Animalia et Siri Martinsen, vétérinaire, est le directeur de NOAH. Ils sont les co-auteurs du rapport "Commerce de la fourrure Nordique - commercialisée comme entreprise responsable"


Pour la deuxième année consécutive, l'industrie Européenne de la fourrure a récemment avancé ses produits à une exposition somptueusement organisée au Parlement européen. Ce fut une tentative éhontée d'intégrer ce commerce moralement discutable.

Les pays nordiques, en particulier, ont fait de leur mieux pour marquer leur industrie de la fourrure comme étant de haute qualité en termes de bien-être animal. La Saga Furs Finlandaise, l'un des principaux acteurs de l'industrie Européenne de la fourrure, a été impliquée dans le travail contre l'amélioration de la protection des animaux dans plusieurs pays. L'attitude de l'industrie de la fourrure envers le bien-être animal est très différente de ce qui est exprimé publiquement.

L'élevage pour la fourrure et ses problèmes de bien-être animal sont les mêmes partout, en Finlande ainsi qu'au Danemark et en Chine.Les prédateurs actifs tels que les visons et les renards, les principales espèces élevées dans les fermes à fourrure, sont gardées  dans des cages de batterie grillagées en longues rangées où leurs besoins comportementaux ne peuvent être satisfaits.


Le vison solitaire est maintenu à proximité d'autres animaux. Nager et chasser sont des aspects importants de la vie de l'espèce. Dans la nature, ces animaux se déplacent sur de larges territoires qui s'étirent toujours le long des cours d'eau. Les espèces de renards qui sont maintenues sur les fermes à fourrure se déplacent également sur de larges territoires à l'état sauvage. Pourtant, emprisonnés en cages grillagées, ces animaux se voient refuser la possibilité d'exprimer le comportement spécifique à leurs espèces, comme courir, jouer et creuser.


La fourrure Européenne a-t-elle produit en vertu des règlements de protection des animaux strictes comme le clame  l'industrie de la fourrure? La réponse est non. En fait, dans les pays européens avec les plus hauts standards de bien-être animal pour les animaux destinés à la production de fourrure, l'élevage pour la fourrure est soit interdit, soit les cages de batterie grillagées ont été éliminées. Le Royaume-Uni par exemple a interdit l'élevage pour la fourrure il y a plus d'une décennie.

S'il vous est arrivé de passer par l'exposition de l'industrie de la fourrure, il vous a été donné l'impression que l'industrie de la fourrure améliore le bien-être des animaux à travers le développement de leurs propres indicateurs de bien-être animal, un système connu sous le nom WelFur.


La vérité est que WelFur ne traite pas les problèmes de bien-être animal liés à l'environnement confiné de leur cage, comme l'a souligné  le Comité scientifique de la Commission Européenne sur la santé animale et la protection des animaux: "Dès que les systèmes d'élevage actuels posent de graves problèmes pour toutes les espèces d'animaux élevés pour leur fourrure, des efforts devraient être faits pour toutes les espèces afin de concevoir des systèmes de logement qui répondent aux besoins des animaux ".



Les études visant à améliorer les conditions de logement ont, dans l'ensemble, été conçue et réalisée dans le cadre de l'environnement de la cage standard. C' est aussi le problème avec les propres indicateurs de bien-être animal de l'industrie de la fourrure - ils sont basés sur le système de treillis métallique de cages de batterie d'aujourd'hui. WelFur ressemble plus à un projet visant à valider l'élevage pour la fourrure comme un moyen de subsistance, plutôt que de développer de meilleures conditions de bien-être pour les animaux.


Des améliorations significatives quant au bien-être des animaux, tels que les possibilités de nager pour les visons et pour les renards d'exprimer des comportements naturels importants comme en creusant, signifierait une non-rentabilité pour l'industrie de la fourrure. L'industrie de la fourrure, par conséquent, travaille dur pour maintenir ces conditions dans les fermes à fourrure comme elles sont, avec les animaux qui en paient le prix.


Une variété de sondages d'opinion réalisés à travers l'Europe indique que l'opposition envers l'élevage pour la fourrure est forte. En Belgique et en Allemagne, 86 pour cent sont contre les fermes à fourrure et 78 pour cent des Suédois pensent que ces fermes devraient être interdites. En Italie, 91 pour cent des personnes interrogées ont déclaré être opposées à l'élevage pour la fourrure.

Les Etats membres de l'UE ont l'occasion de jouer un rôle au premier plan pour le bien-être animal au niveau mondial par l'élimination des élevages à fourrure. Nous appelons les membres du Parlement Européen à soutenir les interdictions nationales de l' élevage de la fourrure dans les Etats membres.


Il existe suffisamment de preuves scientifiques indépendantes que l'élevage d'animaux carnivores actifs, tels que le vison et le renard, en petites cages de batterie grillagées compromet sérieusement le bien-être des animaux. L'industrie européenne de la fourrure choisit de négliger le fait que le rapport considère les études scientifiques récentes, y compris certaines financées par l'industrie de la fourrure. Ces études confirment que la protection des animaux est compromise dans les fermes à fourrure.


L'Association Norvégienne vétérinaire a déclaré plus tôt cette année que " L'élevage pour la fourrure aujourd'hui est aussi clairement incompatible avec les exigences de la Loi sur la protection des animaux (...) Le bien-être animal en élevage pour la fourrure a montré peu d'amélioration au cours des 15 dernières années, malgré l'utilisation de manière disproportionnée de grandes ressources officielles à la fois sur la recherche et l'inspection, comparativement aux autres élevages ".

Il est exact que nous ne pensons pas que les animaux doivent être élevés dans de petites cages pour un produit de luxe dont personne n'a besoin. Nous croyons que les besoins des animaux devraient être respectés -ce qui est le sujet du bien-être animal.


mercredi 4 novembre 2015

Sac Société Anti Fourrure








Cher.e.s ami.e.s,
VOUS POUVEZ DÈS MAINTENANT PRÈ-ACHETER UN SAC ANTI-FOURRURE en coton bio
Pour cela, ENVOYEZ-NOUS VOTRE CHÈQUE AVANT LE 20 NOVEMBRE
OPTION 1 : Vous retirerez votre sac le 28 novembre lors de l’événement devant la boutique Zapa : unité à 8,50€. Evénement du 28 novembre : https://www.facebook.com/events/901777413191042/
OPTION 2 : Nous vous l’enverrons par voie postale : unité à 8,50€ + frais d’expédition.
Données à nous faire parvenir :
NOMBRE DE SACS DÉSIRÉ
NOM
PRÉNOM
ADRESSE POSTALE
CODE POSTAL
NUMERO DE TÉLÉPHONE et/ou MAIL
Nous contacter en message privé (LesLiens De la Terre sur fb, Co-responsable du collectif Société Anti-Fourrure), ou en message sur ce blog, afin :
- de nous envoyer vos données de façon privée et non publiquement sur Facebook ;
- d’obtenir l’adresse postale du collectif Société Anti-Fourrure, à laquelle envoyer votre chèque ;
- de connaître le montant de votre achat si vous souhaitez que nous vous l’envoyions (nous calculons les frais d’expédition en fonction de l’endroit où il faudra expédier la commande, afin de vous faire payer le prix le moins cher possible).
Ce sac vise à sensibiliser le public sur la provenance et les conséquences de l’exploitation des animaux pour leur fourrure et non à le faire culpabiliser. Le graphisme est volontairement simple et imagé, sans photographies apparentées à la torture et à la souffrance animales, afin de toucher à la fois un public adulte et un jeune public – les enfants sont souvent interpelés par ces dessins, ce qui permet d’attirer l’attention des adultes, eux-mêmes interpelés par le texte et le caractère non-agressif de la composition aux couleurs douce
LesLiens De la Terre, co-responsable de Société Anti-Fourrure;


lundi 2 novembre 2015

Les News de la Renarde : compte rendu tractage anti fourrure samedi 31 octobre Paris.



Malgré la douceur et le soleil de ce samedi, les vêtements avec garniture en fourrure étaient de sortie.
Voici, entre autres, quelques réactions du public :

Une jeune fille avec une capuche qui semblait être en chat tigré, a écouté avec sincérité, et a pris le tract.
Une autre, avec une capuche aussi, et qui pensait qu'il s'agissait de fausse fourrure en raison de l'étiquetage inexistant, nous a répondu aver beaucoup d'intérêt que l'on pouvait compter sur elle pour lire le tract et consulter notre blog Société Anti Fourrure. Nous lui avons expliquée les étiquetages litigieux, en prenant exemple sur les poils de la capuche, qui ressemblait fort à du poil de chat, et sa réaction fut probe.
Une femme en manteau de fourrure, malgré une température estivale, s'est dédouanée en expliquant qu'elle l'avait acheté sur Ebay, disant " j'ai craqué "et que de toutes façons, quelqu'un d'autre l'avait porté avant elle. Il lui a été répondu qu'elle cautionnait tout autant la souffrance animale, et qu'elle devrait y réfléchir, sur quoi elle répondit qu'elle le ferait. Même si ce genre de personne irresponsable n'aura peut-être jamais la prise de conscience éthique que nous souhaiterions à tout le monde, il est important de ne pas les laisser "tranquille", et de tenter une sensibilisation. Les animaux baignant dans la cruauté, au moins deux par seconde succombent dans le monde pour une industrie de la mode aussi archaïque qu'avilissante le valent bien. 
Fourrure : ABOLITION !!

« le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ce qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » Albert Einstein.

 

 

 

jeudi 29 octobre 2015

Fur Free Alliance + Nouveau rapport sur le commerce de la fourrure en Europe.

http://www.furfreealliance.com/










Fur Free Alliance travaille au niveau politique afin d'interdire les élevages d'animaux pour leur fourrure en Europe. Le 15 octobre dernier a eu lieu au Parlement à Bruxelles une rencontre (Fur Free Event) avec trois autres Eurogroupes pour les animaux :




Ce fut le lancement du rapport de Salla Tuomivaara de Animalia, vétérinaire norvégienne de NOAH, dans le but de donner une image plus réaliste des pays nordiques censés avoir les normes les plus élevées de respect du bien-être animal  dans les élevages. Il a alors été confirmé que peu importe la taille du pays, aucun animal à fourrure ne vit dans des conditions durables, en fonction de ses besoins naturels, et que si l'industrie de la fourrure ne peut garantir le bien-être des animaux, ce devrait être la fin de cette entreprise :


http://www.furfreealliance.com/major-new-report-on-european-fur-trade/

http://www.eurogroupforanimals.org/wp-content/uploads/2015/10/Case-Saga-Furs.pdf


La conclusion de l'événement a été que la seule solution est une interdiction complète des élevages, seule alternative éthique. Il a été également conclu que la législation de protection des animaux législation ne signifie pas " bien-être animal "en réalité.
L'interdiction doit être au niveau national, et non au niveau de l'UE.





mardi 27 octobre 2015

Les News de la Renarde : compte rendu tractage anti fourrure vendredi 23 octobre + week-end Paris.

Pas mal de personnes portant de la fourrure ont été sensibilisées, entre autres :

Une jeune femme avec une veste en lapin, à qui l'on a précisé que les animaux pour ce commerce sont la plupart du temps dépecés vivants, a répondu "Oui je sais ", il lui a alors été précisé la pollution engendrée par la production de fourrure, important à dire à l'approche de la COP21 à Paris : processus extrêmement polluant (détergents, produits chimiques comme le formaldéhyde et le chlore pour traiter les fourrures, désinfectants,...déversés dans les rivières et les ruisseaux, ce qui est catastrophique pour la planète ), là pas de réponse....et a refusé le tract.
Une jeune femme avec capuche sans aucun étiquetage a pris le tract avec intérêt, une autre également avec une capuche étiquetée vraie fourrure. Puis deux adolescentes qui discutaient en attendant le bus, avec deux énormes capuches aux poils bien dressés (c'est un signe que l'animal a beaucoup souffert, sans doute dépecé pleinement conscient, les poils restent alors très gonflés) ont accepté le tract, après explications.
Une dame plutôt âgée, avec un manteau, abordée de manière très délicate par rapport à son grand âge, a expliqué que c'était un cadeau offert il y a plus de vingt ans, fut émue aux larmes lorsque nous lui avons raconté le sort de tous les animaux à fourrure, même des décennies en arrière, puisque le principe est toujours le même : l'animal doit avoir été dépecé encore conscient afin que sa fourrure reste de qualité, d'où l'électrocution et le gazage, lorsque ces pratiques sont utilisées, car en Chine, on dépèce quasiment toujours les animaux vivants par manque de moyens financiers. La dame a alors avoué avoir également un vison qu'elle ne met que lorsqu'il fait très froid, étant consciente de la cruauté qui en découle, disant sincèrement "pauvres bêtes". il est là question, comme souvent, de paradoxe pour beaucoup de gens, relevant de schizophrénie ambiante : on sait que c'est cruel, et on en est touché, mais on continue......
C'est pourquoi il est très important de sensibiliser les jeunes (ils sont l'avenir), afin qu'ils ne jugent pas les souffrances animales comme nécessaires, mais qu'ils avancent au contraire vers le respect d'éthique animale.
Vous aussi, n'hésitez pas à essayer de sensibiliser le public, à l'aide tracts (vous pouvez télécharger le notre dénonçant les étiquetages litigieux, sur notre blog).
"Le monde n'avance que grâce à ceux qui s'y opposent."....GOETHE

Fourrure : ABOLITION !!

mardi 13 octobre 2015

Stand Anti Fourrure marque Zapa


Dans le cadre de la Campagne France Sans Fourrure, nous tiendrons un stand en face de la boutique Zapa au 75 rue du Commerce dans le 15ème arrondissement de Paris, afin de faire signer au public la lettre demandant aux dirigents de respecter leur engagement, suite au courrier de Monsieur Cohen en janvier 2014, annonçant l'arrêt de la fourrure animale :
http://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2014/01/communique-de-presse-zapa-cesse-la.html 

Cette décision avait été réitérée quelques mois plus tard : 
http://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2014/08/communique-societe-anti-fourrure-zapa.html
Mais Zapa cette année a commandé de nouveaux modèles avec garniture en chien viverrin étiqueté Raccoon, et non Raccoon dog afin de ne pas choquer le consommateur avec le mot "chien", que la législation, tristement, autorise :

http://www.zapa.fr/doudoune-gab-mi-longue.html

http://www.zapa.fr/doudoune-gabor-mi-longue.html

http://www.zapa.fr/femme/manteaux/manteau-gabie-en-drap-de-laine.html

L'effroyable réalité des conditions de vie et de mort des renards et des chiens viverrins dans les élevages en Chine, où l'association Animal Equality US est allée enquêter en début d'année :

http://www.animalequality.net/node/681

Pour écrire aux dirigeants de Zapa :
Contact : http://www.zapa.fr/ticket/ticket/


Directeur général du siège : mcohen@zapa.fr


Président : Monsieur Benayoun.


Courriers à adressser aussi à Mme Largenton : ilargenton@zapa.fr


Siège social : 54 Rue de Lancry, 75010 Paris


Tél : 01 42 03 50 20.



Rejoignez nous afin de sensibiliser le public à la signature de la lettre type, ainsi que pour distribuer les tracts dénonçant les étiquetages litigieux des garnitures, aux personnes en étant vêtues. Notre grand écran diffusera les effroyables images des élevages de chien viverrins en Chine, fourrure que commercialise Zapa.Merci à tous. Fourrure : ABOLITION !!

lundi 12 octobre 2015

Les News de la Renarde : compte rendu tractage anti fourrure week-end 10/11 octobre Paris.

La douceur des températures estivales n'étant plus là, les vêtements chauds commencent à réapparaitre, ainsi que nos distributions de tracts anti fourrure.
Quelques garnitures en vraie fourrure en ce week-end du 10/11 octobre, mais beaucoup de fausses également, on avance, c'est certain.
Entres autres : Un anorak blanc bordé d'une capuche qui a quelques mètres paraissait en vraie fourrure, puis en s'approchant, on voit que c'est du synthétique : poils de la même épaisseur sur toute la longueur, et brillance factice.
Une jeune fille a pris le tract gentiment après quelques explications concernant sa capuche fourrure de Chine, qu'elle pensait fausse, encore à cause de l'étiquette ne comportant aucune mention quand à la fourrure. Une famille avec des enfants en bas âge vêtus de capuche teinte en rose, malgré un français difficile (nous avons alors communiqué en anglais), a compris la démarche, et a gardé le tract.
Vous aussi, aidez les animaux en abordant poliment le public portant de la fourrure, et en donnant un tract explicatif (dénonçant les étiquetages trompeurs, à téléchargez sur notre blog) quand cela est possible.

Fourrure : Abolition !!



Raisons écologiques, à l'approche de la Conférence sur le climat à Paris, COP21, pour l'interdiction des élevages à fourrure en Europe





Raisons écologiques, à l'approche de la Conférence sur le climat  à Paris, COP21 du 30 novembre au 11 décembre (http://www.cop21paris.org/about/cop21), pour l'interdiction des élevages à fourrure en Europe :

L'industrie de la fourrure est destructrice pour l'environnement et énergétiquement inefficace :

La seule
transformation de la fourrure pollue l'environnement, en plus des risques tels que la toxicité pour la vie aquatique et la pollution de l'air. Mauvaise gestion des déchets peut entraîner une contamination de l'eau. La fabrication d'une veste en fausse fourrure exige seulement 1,3 litres d'huile, tandis que la fabrication d'une veste de fourrure prend 83 litres d'huile. Ce massacre annuel de 150 millions de vies encagées génère de véritables pillages et gaspillages de ressources (et de vies), avec diverses formes de pollution contribuant à la perte de la bio diversité et au réchauffement climatique, vitales pour notre survie.

Ces exploitations que sont les fermes d'élevage à fourrure, détenant des milliers d 'animaux, sont une abîme de dépense et d'énergie :

Cette industrie représente également un danger au sens large pour l'environnement, avec les menaces de pollution des eaux potables, des nappes phréatiques, notamment du fait des déjections animales sans parler des produits phytosanitaires utilisés pour la désinfection et désinsectisation, utiliser pour contrer les parasites qui bien sûr, pullulent dans ce genre d'exploitation. La seule transformation de la fourrure pollue l'environnement mais met également en péril la vie aquatique. La mauvaise gestion des déchets peut aussi entrainer une contamination de l'eau. Le risque de pollution des eaux souterraines, du sol, de l'air, l'empreinte carbone liés au transport des aliments, des cadavres, de lisiers, et l'eau propre utilisés dans toutes les fermes à fourrure sont une aberration. Avec le risque de grandes périodes de sécheresse à venir, la paille et l'eau sont des denrées et ressources ) préserver pour les besoins vitaux. Il s'agit donc là d'un gouffre en dépenses d'énergie :


La Banque mondiale classe le traitement de la fourrure comme l’une des cinq pires industries du monde pour la pollution des métaux lourds.

Et même les meilleures conditions dans ces élevages ne sont pas satisfaisantes, ce qui rend l'interdiction des fermes à fourrure la seule façon de protéger les animaux
Des exemples d'autres pays, les plus développés en Europe montrent qu'il est impossible de protéger le bien-être des animaux dans les conditions d'exploitation de leur fourrure.


Fourrure : ABOLITION !! 





lundi 5 octobre 2015

Le Parlement de Finlande doit prendre ses responsabilités à la hauteurs de ses promesses !

En mai dernier, les Finlandais ont livré une initiative nationale pour mettre fin à l'élevage pour la fourrure en Finlande, au Parlement, sur l'année 2013, et elle a été signée par 70.000 personnes Finlandaises environ. L'initiative a été traitée au Parlement et même si elle a été objectée, la plupart des parlementaires ont déclaré que des améliorations concernant le bien-être des animaux à fourrure étaient nécessaires et qu'elles devraient être mises en avant sur la quatrième année à venir. En l'an 2015 plus de 200.000 personnes dans le monde (dont environ 20.000 en Finlande) ont signé une pétition pour exiger la fin des fermes à fourrure en Finlande. En mai 2015, une démonstration historique a été organisée à Helsinki contre l'élevage pour la fourrure. Ce fut historique car elle a été rejointe par près de 1000 personnes. Simultanément, un démonstration contre l'élevage pour la fourrure en Finlande a été organisée à Paris près de l'ambassade de Finlande, et l'ambassadeur a reçu les militants responsables du collectif. Un long débat a eu lieu pendant près d'une heure sur le sujet alors, et cela a été organisé par la Société Anti-Fourrure France. Avec cet événement, nous voulons rappeler aux parlementaires de la Finlande la hauteur de leurs promesses et de prendre les mesures nécessaires pour au moins améliorer le bien-être animal, comme promis, sans plus tarder. Aussi, nous exigeons qu'au nom de la démocratie ces milliers de personnes réclamant la fin de fermes à fourrure en Finlande, soient entendues et que l'élevage pour la fourrure en Finlande finira par être aboli avec un temps de transition. Cela a déjà été suggéré par Animalia et SEY Finlande.

https://www.facebook.com/events/430707203783823/permalink/430861073768436/





Lettre à envoyer (en anglais) au Parlement, par voie postale et par mail :

Address of the Parliament :
Eduskunta, Parliament of Finland
To the members of Parliament
00102 Eduskunta
Finland


Contacts emails :

int.dep@parliament.fi
tiedotus@parliament.fi

presidentti@tpk.fi, kirjaamo@tpk.fi, press@tpk.fi, int.dep@parliament.fi, juha.sipila@eduskunta.fi, matti.vanhanen@eduskunta.fi, mauri.pekkarinen@eduskunta.fi, ben.zyskowicz@eduskunta.fi, ilkka.kanerva@eduskunta.fi, matti.putkonen@perussuomalaiset.fi, riikka.slunga-poutsalo@perussuomalaiset.fi, jussi.halla-aho@europarl.europa.eu, kimmo.tiilikainen@eduskunta.fi, timo.laaninen@keskusta.fi, olli.rehn@eduskunta.fi, juho.eerola@eduskunta.fi, jyrki.katainen@ec.europa.eu, eero.heinaluoma@eduskunta.fi, paivi.rasanen@intermin.fi,erkki.tuomioja@formin.fi, paavo.vayrynen@europarl.europa.eu, martti.hetemaki@vm.fi, antti.rinne@vm.fi, alexander.stubb@vnk.fi, timo.soini@eduskunta.fi, timo.soini@eduskunta.fi, juha.sipila@eduskunta.fi, hannu.raikkonen@teliasonera.com, lauri.ihalainen@tem.fi, toimitus@verkkouutiset.fi, etunimi.sukunimi@verkkouutiset.fi


 Euro Députés Finlandais :

anneli.jaatteenmaki@europarl.europa.eu, heidi.hautala@europarl.europa.eu, henna.virkkunen@europarl.europa.eu, jussi.halla-aho@europarl.europa.eu, liisa.jaakonsaari@europarl.europa.eu, merja.kyllonen@europarl.europa.eu, miapetra.kumpula-natri@europarl.europa.eu, nils.torvalds@europarl.europa.eu, paavo.vayrynen@europarl.europa.eu, petri.sarvamaa@europarl.europa.eu, sirpa.pietikainen@europarl.europa.eu, hannu@hannutakkula.fi




Dear Members of Parliament,

May 21st a major event was held in Helsinki, where thousands of people asked Finland to prohibit its breeding of animals for fur.
We also held a protest against fur farming in Paris on the13th of May near the Embassy of Finland. We were received by the ambassador to whom we gave a folder to be transmitted to you.
More than 200,000 people around the world have already signed the petition calling for the closure of these farms of foxes, raccoon dogs, polecats and minks.
Now the Parliament of Finland has decided to withdraw from the fur animal welfare work in Finland during this parliamentary term, which it is totally unacceptable
Finland is present on the fur markets worldwide, particularly in China where it commercializes the fur as fashionable. Consequently, the Chinese who cannot buy Finnish fur as it is too costly, turn to China's fur, without knowing that they are sometimes dogs and cats illegally skinned alive on street markets.
Breeding in Finland and around the world:
The conditions in the Finnish farms are no better than elsewhere in the fur farms, videos shot in these fox and mink farms prove they are intolerable cruelty.
The Scientific Committee of the European Union published a report "The Welfare of Animals Kept For Fur Production" where the fact that it is impossible to produce the fur right way, and the conditions of life and death are not humane worldwide, is stated clearly.
The ethical status of fur in Finland is an illusion:
That said, this ethical fur Saga Fur status is false. It is worth absolutely nothing for the welfare of animals: foxes and minks are kept in wire cages in all sites so that the fur is not dirty with faeces, but they often have structural sicknesses or even open wounds and serious health conditions such as gingival hyperplasia, deformed limbs, eye infection, some are blind and the dead animals are not always removed from cages, and remain there in putrefaction. Finland has the highest number of fox farms and is one of the biggest mink fur producers in the world. Some farms hold more than 10,000 animals. This country is responsible for a considerable amount of unethical fur marketing in the world.
Unacceptable cruelty:
We are extremely shocked that there still exists such cruelty in a developed country. How can this be legal in the 21stcentury Europe? Fur farms are only concentration camps for animals, as we humans feel the same emotions as the fur animals. The most basic biological and psychological needs of these sentient beings cannot be taken into account in these conditions. And their fear, their fear is appalling.
Besides that, e.g. Finland has sold a lot of foxes and raccoon dogs to Chinese fur farms. In the 80's Finland sold reproductive animals to China and helped start fur farming there, and today these sensitive animals are sometimes even skinned alive in unofficial markets in the country. Here's the recent investigations by Animal Equality, where activists had to assist in the most chilling scene shot by them: the live skinning of a raccoon dog at a fur market :

http://www.animalequality.net/node/681 
Finland is also partly responsible for these horrors by giving green light to fur farming. How can a civilized country remain indifferent to all of this untold suffering, whether in China or their own farms (where animals are electrocuted or gassed only, and therefore still conscious when skinning)?
Stop the animal breeding for fur:
We subsequently ask Finland to be worthy and responsible in taking the decision to ban its animal breeding for fur, like the United Kingdom, Austria, Denmark and Sweden, for their fox breeding, Switzerland, Croatia, Slovenia, and Wallonia in Belgium for their mink farms.
Wild animals have only one thing in this world: their skin. It is time to move towards ethics, towards the abolition of fur.






Sincerely.



Name and adress.






Chers membres du Parlement,

Le 21 mai dernier un événement majeur a eu lieu à Helsinki, où des milliers de personnes ont demandé à la Finlande d'interdire l'élevage d'animaux pour la fourrure.
Nous avons aussi organisé une protestation  à Paris, le 13 mai près de l'ambassade de Finlande. Nous avons été reçus par l'ambassadeur à qui nous avons donné un dossier à vous transmettre.
Plus de 200.000 personnes à travers le monde ont déjà signé la pétition appelant à la fermeture de ces fermes de renards, chiens viverrins, putois et visons.
Maintenant, le Parlement de Finlande a décidé de se retirer du travail du bien-être des animaux à fourrure en Finlande au cours de cette législature, ce qui est totalement inacceptable
La Finlande est présent sur les marchés de la fourrure à travers le monde, notamment en Chine où elle commercialise la fourrure à la mode. Par conséquent, les Chinois qui ne peuvent pas acheter de la fourrure finlandaise car  trop coûteuse, se tourne vers la fourrure de Chine, sans savoir qu'il peut s'agir de chiens et de chats écorchés vifs illégalement sur les marchés de rue.
Elevage en Finlande et dans le monde:
Les conditions dans les fermes finlandaises ne sont pas mieux qu'ailleurs dans les fermes à fourrure, des vidéos tournées dans ces fermes de renards et de visons prouvent la cruauté intolérable.
Le Comité scientifique de l'Union européenne a publié un rapport intitulé  The Welfare of animals Kept for Fur Production» où le fait qu'il est impossible de produire de la fourrure de bonne manière, et que les conditions de vie et de mort humainement pas acceptables à travers le monde, sont clairement indiqués.
Le statut éthique de la fourrure en Finlande est une illusion:
La
Saga Fourrure Ethique est fausse. Cela ne vaut absolument rien pour le bien-être des animaux : renards, et visons sont gardés dans des cages de fer sur tous les sites afin que la fourrure ne soit pas souillée d'excréments, mais ils ont souvent des maladies structurelles ou même des plaies ouvertes et des états de santé graves comme l'hyperplasie gingivale , membres déformés, infection oculaire, dont certains sont aveugles et les animaux morts ne sont pas toujours retirés de cages, et y restent en putréfaction. La Finlande a le plus grand nombre de fermes de renard et est l'un des plus grands producteurs de vison fourrure dans le monde. Certaines fermes détiennent plus de 10.000 animaux. Ce pays est responsable d'une quantité considérable de commercialisation de la fourrure dans le monde.
La cruauté inacceptable:
Nous sommes extrêmement choqués qu'il existe encore une telle cruauté dans un pays développé. Comment cela peut-il être légal dans en Europe au 21ème siècle? les fermes à fourrure ne sont que des camps de concentration pour animaux, comme nous, êtres humains, ils  ressentent les mêmes émotions. Les besoins biologiques et psychologiques les plus élémentaires de ces êtres sensibles ne peuvent pas être pris en compte dans ces conditions. Et leur effroi est épouvantable...
En plus de cela, La Finlande a vendu beaucoup de renards et les chiens viverrins pour les fermes à fourrure Chinoises dans les années 80, avec beaucoup d' animaux reproducteurs à la Chine et a donc aidé à lancer l'élevage pour la fourrure là-bas. Et aujourd'hui ces animaux sensibles sont parfois même écorchés vifs sur les marchés non officiels dans le pays. Voici les dernières enquêtes menées par Animal Equality, où les militants devaient filmer la scène la plus effroyable de leur existence: le dépouillement d'une femelle chien viverrin vivante.

http://www.animalequality.net/node/681La Finlande est aussi en partie responsable de ces horreurs en ayant donnant le feu vert à l'agriculture de la fourrure en Chine. Comment un pays civilisé peut-il rester indifférent à tout cela, à d'indicibles souffrances, que ce soit en Chine ou dans leurs propres fermes (où les animaux sont électrocutés ou gazés seulement, et donc encore conscient au moment du dépouillement)?
Arrêtez l'élevage d'animaux pour la fourrure:
Nous demandons alors à la Finlande d'être digne et responsable en prenant la décision d'interdire l'élevage d'animaux pour la fourrure, comme le Royaume-Uni, l'Autriche, le Danemark et la Suède, pour leurs élevages de renards, la Suisse, la Croatie, la Slovénie, et la Wallonie en Belgique pour leurs fermes de visons.
Les animaux sauvages ont une seule chose en ce monde: leur peau. Il est grand temps d'évoluer vers l'éthique, en abolissant la fourrure.

Sincèrement.

Coordonnées.