Partenaires Société Anti Fourrure

mercredi 18 février 2015

Les news de la renarde : Compte rendu tractage anti fourrure samedi 14 février Paris


Entre autres :Une jeune femme avec col sans étiquetage, incertaine : "mais c'est de la fausse ?" Et bien non, quand les poils sont bien plus fins ou bout, comme disent d'autres militants, cela se voit de près qu'il s'agit de vraie fourrure. Ceci étant, si l'on n'a jamais eu de chien ou de chat domestique, il n'est pas si évident de s'en rendre compte.
Un homme avec capuche Canada Goose (fourrure de coyote, venant du Canada), avec un air doux : "c'est pour la capuche ?". Il lui a alors été expliqué que nous n'avons pas besoin de porter ces garnitures dont la fourrure n'appartient qu'aux animaux, quels qu'ils soient, eux qui ne possèdent rien d'autre en ce monde, que ce sont les marques de prêt-à-porter les responsables, ainsi que les clients la plupart du temps pas ou mal informés, etc... Il a tout écouté, en gardant cette expression de bonté, et a acquiescé.
Très bon contact aussi avec une autre jeune fille portant une capuche.
Une dame élégante, avec capuche également, à réagit avec beaucoup d'intérêt.

«Le monde est dangereux à vivre non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire », Albert Einstein.

Aucun commentaire: