Partenaires Société Anti Fourrure

samedi 4 avril 2015

Compte rendu happening anti fourrure contre Zapa samedi 4 avril Paris

Album photos :

https://www.facebook.com/media/set/?set=a.415878171925225.1073741856.114205535425825&type=3&uploaded=176&__mref=message

https://www.facebook.com/eva.bordas.10/media_set?set=a.737366299709853.1073742013.100003094682334&type=1&pnref=story

 https://www.facebook.com/media/set/?set=a.367137773488081.1073741840.215393641995829&type=3

Près de 50 personnes étaient présentes pour ce happening, en face d'une des boutiques de Zapa.
Une rangée de personnes tenait en leur bras les petits corps sans vie des animaux en symboles des victimes de
l'industrie de la fourrure, pendant que d'autres derrière eux brandissaient les supports visuels.
Nous avons également dénoncé le faux engagement de la marque quant à l'arrêt de la fourrure, haut et fort avec le mégaphone, et informé de la sordide et nauséabonde réalité des garnitures en fourrure que vend Zapa (fourrure de Chine). Il s'agit, entre autre de chien viverrin, étiqueté "Raccoon", et non "Raccoon dog", afin de ne pas heurter les consommateurs, qui le seraient sans doute plus de lire le mot "chien", mais aussi de Renard Bleu (la couleur du renard bleu est blanche). Les dernières enquêtes menées récemment à Beijing en Chine par Animal Equality dans ces élevages dévoilent des images et des faits tout simplement insoutenables. Les chiens viverrins et les renards ont une existence misérable, nourris par les restes de leurs congénères déjà massacrés, et n'ont pas même accès à l'eau. Leurs cages n'ont pas été nettoyées depuis des années, ils baignent dans leurs excréments, et l'odeur en est insupportable. Les blessures dues aux maladies, automutilation, cannibalisme, ulcères, sont leur lot quotidien, avant de finir dépecés pleinement conscients, oui, vous avez bien lu, pleinement conscients par souci financier, la plupart du temps ils ne sont même plus électrocutés. Ont leur infligera ces tortures à l'âge de leur premier pelage d'hiver, environ 8 mois, alors que ce ne sont que des bébés..... mais d'autres sont gardés enfermés dans ces cages immondes pour la reproduction, et peuvent y passer de 4 à 5 ans, à devenir fous par la captivité et le manque de soin. Nous avons donc demandé à Zapa de tenir sa parole, cette marque qui se disait consciente de sa responsabilité collective dans le massacre des animaux, et prétendant dans ces courriers à leurs clients, collectifs et assos, arrêter la fourrure, en janvier 2014. Plusieurs passants se sont arrêtés, curieux de savoir pourquoi un tel déploiement sur cette petite place, et ont été informés de ce cautionne la marque Zapa. Un jeune homme, entre autre, a cherché à en savoir plus, et s'est montré choqué que des marques de prêt-à-porter de nos jours, acceptent de telles pratiques (animaux dépecés encore ou pleinement conscient ) et nous avons alors alertés le plus de gens possible.
Pas  mal d'encouragements, et gens gens portant des garnitures sensibilisés, par les militantes qui tractaient auprès du public, des rencontres avec des personnes déjà convaincues, contre la fourrure animale. Et du positif aussi, par le fait de voir pas mal de garnitures en fausse fourrure, bien imitée, car il est vrai qu'il y en a de plus en plus. Comme quoi la pugnacité et l'endurance finissent toujours par porter leurs fruits ! Nous prévoyons, bien sûr, de revenir devant les locaux de Zapa à la prochaine saison, si la marque ne compte toujours pas tenir ses engagements, nous multiplierons alors les actions, comme nous l'avons fait avec la marque Kookai durant 3 ans, pour parvenir à leur faire enfin cesser ce vil commerce fin 2014.
Bravo et merci à tous et toutes de votre engagement pour les animaux victimes de leur fourrure : leur seul bien en ce monde.....
Le combat continue, fourrure : ABOLITION !!
http://societe-anti-fourrure.blogspot.com/
 

Aucun commentaire: