Partenaires Société Anti Fourrure

lundi 21 septembre 2015

Compte rendu et album photos marche anti fourrure Paris 19 septembre

Photos :

https://www.facebook.com/media/set/?set=a.486180521561656.1073741867.114205535425825&type=3


Samedi 19 septembre s’est déroulée la marche contre la fourrure (https://www.facebook.com/events/1582360418709920/), organisée par Association Laissons Leur Peau Aux Animaux - LLPAA. Diverses associations et collectifs, comme Société Anti-Fourrure, Fourrure Torture, CCEA Collectif Contre L'Expérimentation et l'Exploitation l'Animale, Respectons, L214, Réseau cétacés, Sea Shepherd France - Officiel, Cause Animale Nord, Galgos Ethique Europe, La Voix des Lévriers et le CRAC Europe, se sont mobilisés pour nous informer sur leurs actions et les moyens de les aider, autour de stands proposant un service de restauration végétalienne sur la place Joachim-du-Bellay, à Paris.
Dans une ambiance conviviale et dynamique, les militants se sont peu à peu regroupés autour des mascottes de la marche, lapin ailé, loup noir, renard-loup rouge et noir, gigantesque renard, papillon rose, ange blanc, mouton bigarré, vache et tigre à tambour. Nous avons déambulé durant deux heures dans les rues de Paris, faisant une pause en fin de marche devant l’Hôtel de ville. Sur le chemin, de nombreux passants ont pris des photos ou des vidéos. Les mascottes de LLPA et le masque de renard du collectif Société Anti Fourrure ont beaucoup interpelé, ainsi que tous les visuels rappelant les conditions abominables des animaux d’élevage pour la fourrure, détenus dans des conditions de vie inacceptables pour n’importe quel animal doué de sensibilité, et dépecés vivants pour beaucoup. Les enfants semblaient particulièrement touchés et beaucoup de passants ont applaudis les manifestants, quand bien même les employés des magasins de fourrure devant lesquels nous sommes passés riaient jaune. À vue d’œil, nous devions être environ 400 à 500 participants, criant non à la fourrure et revendiquant l’alternative de la fourrure synthétique.
Nous avons terminé la marche par une prise de parole de Association Laissons Leur Peau Aux Animaux - LLPAA et des associations et collectifs présents. La représentante sur place du collectif Société Anti-Fourrure a ainsi rappelé notre action au quotidien, par le biais de notre Campagne France Sans Fourrure (https://www.facebook.com/events/762543757191112/765400163572138/), consistant à contacter les marques de prêt-à-porter. Elle a rappelé les résultats de l’année, avec les belles victoires comme la décision de la marque Napapijri d’arrêter de commercialiser la fourrure animale, notamment le coyote pour des capuches, et de la marque Aigle – victoire obtenue après 3 ans de sollicitation, avec l’aide de l’association lyonnaise Dignité Animale qui a envoyé plus de 3000 lettres au siège social – les marques Étam, Morgan et Kookaï se sont également engagées grâce à nos actions à ne plus commercialiser de fourrure animale et c’est pourquoi nous avons bien insisté sur le fait que de telles victoires sont possibles.
Cet hiver, nous nous focalisons sur les marques Zapa, IKKS, Karl Marc John, Maje et Sud Express, en mettant principalement l’accent sur Zapa, que nous contactons depuis plusieurs années et qui nous avait répondu, par le biais de son directeur général, le 16 janvier 2014, sa volonté de supprimer l’exploitation d’animaux pour leur fourrure, ce qui n’est toujours pas le cas. Nous avons donc informé chacun du caractère mensonger des étiquètes : la fausse fourrure est souvent du chien, du chat ou du lapin, contrairement à ce que l’on pourrait croire, et le chien viverrin (« raccoon dog ») est souvent appelé « raccoon » (raton laveur), afin de ne pas choquer les clients. Nous avons donc invité les militants et les passants à signer les lettres de Société Anti Fourrure à l’adresse de Zapa ; nous en mettrons à disposition lors des stands que nous tiendrons au Salon Alternatives Véganes, le 12 décembre, et au village vegan de noël de L-214, le 20 décembre. Nous vous invitons également à nous rejoindre le jeudi 12 novembre devant le siège social de Zapa pour y distribuer des tracts, ainsi que le samedi 28 novembre devant la boutique Zapa, rue du Commerce – un événement va être créé pour organiser la manifestation.
Aucune évolution positive ne peut se faire rapidement sans mobilisation de la part de tous ceux qui refusent que l’on arrache, souvent à vif, la peau des renards, des chiens viverrins, des ratons laveurs, des chats, des lapins, des visons, des hermines, des loups, des tigres, des chinchillas, des loutres, des phoques, des écureuils, des coyotes (sans compter la mort de nombreux autres animaux tués par le piégeage en milieu sauvage), pour une mode inutile à notre époque, dans des pays où les hivers ne sont pas rudes et où l’exploitation animale sous toutes ses formes pollue déjà extrêmement l’environnement, déréglant la biodiversité et le climat, et mettant en danger notre avenir. Nous vous attendons donc nombreux à nos prochaines manifestations et espérons vivement recevoir votre soutien et votre participation dans la signature des lettres que nous enverrons à la marque Zapa – nous vous proposerons également des lettres à signer, adressées à Karl Marc John et IKKS.

Avec tous nos remerciements pour ceux qui se mobilisent en informant le public, en participant à nos événements et en refusant la fourrure, nous vous attendons donc le 12 novembre, le 28 novembre, le 12 décembre et le 20 décembre.
Co-responsable de Société Anti Fourrure Collectif Abolition de la Fourrure.
http://societe-anti-fourrure.blogspot.com/



Aucun commentaire: