Partenaires Société Anti Fourrure

lundi 9 novembre 2015

It is time to see through the marketing tactics of the European fur industry / Il est temps de voir au travers des tactiques de marketing de l'industrie européenne de la fourrure

http://www.euractiv.com/sections/agriculture-food/it-time-see-through-marketing-tactics-european-fur-industry-318701

Les Etats membres ont la possibilité de jouer un rôle au premier plan pour le bien-être animal au niveau mondial par l'élimination des fermes à fourrure, écrivent Salla Tuomivaara et Siri Martinsen.

Salla Tuomivaara est la directrice de Animalia et Siri Martinsen, vétérinaire, est le directeur de NOAH. Ils sont les co-auteurs du rapport "Commerce de la fourrure Nordique - commercialisée comme entreprise responsable"


Pour la deuxième année consécutive, l'industrie Européenne de la fourrure a récemment avancé ses produits à une exposition somptueusement organisée au Parlement européen. Ce fut une tentative éhontée d'intégrer ce commerce moralement discutable.

Les pays nordiques, en particulier, ont fait de leur mieux pour marquer leur industrie de la fourrure comme étant de haute qualité en termes de bien-être animal. La Saga Furs Finlandaise, l'un des principaux acteurs de l'industrie Européenne de la fourrure, a été impliquée dans le travail contre l'amélioration de la protection des animaux dans plusieurs pays. L'attitude de l'industrie de la fourrure envers le bien-être animal est très différente de ce qui est exprimé publiquement.

L'élevage pour la fourrure et ses problèmes de bien-être animal sont les mêmes partout, en Finlande ainsi qu'au Danemark et en Chine.Les prédateurs actifs tels que les visons et les renards, les principales espèces élevées dans les fermes à fourrure, sont gardées  dans des cages de batterie grillagées en longues rangées où leurs besoins comportementaux ne peuvent être satisfaits.


Le vison solitaire est maintenu à proximité d'autres animaux. Nager et chasser sont des aspects importants de la vie de l'espèce. Dans la nature, ces animaux se déplacent sur de larges territoires qui s'étirent toujours le long des cours d'eau. Les espèces de renards qui sont maintenues sur les fermes à fourrure se déplacent également sur de larges territoires à l'état sauvage. Pourtant, emprisonnés en cages grillagées, ces animaux se voient refuser la possibilité d'exprimer le comportement spécifique à leurs espèces, comme courir, jouer et creuser.


La fourrure Européenne a-t-elle produit en vertu des règlements de protection des animaux strictes comme le clame  l'industrie de la fourrure? La réponse est non. En fait, dans les pays européens avec les plus hauts standards de bien-être animal pour les animaux destinés à la production de fourrure, l'élevage pour la fourrure est soit interdit, soit les cages de batterie grillagées ont été éliminées. Le Royaume-Uni par exemple a interdit l'élevage pour la fourrure il y a plus d'une décennie.

S'il vous est arrivé de passer par l'exposition de l'industrie de la fourrure, il vous a été donné l'impression que l'industrie de la fourrure améliore le bien-être des animaux à travers le développement de leurs propres indicateurs de bien-être animal, un système connu sous le nom WelFur.


La vérité est que WelFur ne traite pas les problèmes de bien-être animal liés à l'environnement confiné de leur cage, comme l'a souligné  le Comité scientifique de la Commission Européenne sur la santé animale et la protection des animaux: "Dès que les systèmes d'élevage actuels posent de graves problèmes pour toutes les espèces d'animaux élevés pour leur fourrure, des efforts devraient être faits pour toutes les espèces afin de concevoir des systèmes de logement qui répondent aux besoins des animaux ".



Les études visant à améliorer les conditions de logement ont, dans l'ensemble, été conçue et réalisée dans le cadre de l'environnement de la cage standard. C' est aussi le problème avec les propres indicateurs de bien-être animal de l'industrie de la fourrure - ils sont basés sur le système de treillis métallique de cages de batterie d'aujourd'hui. WelFur ressemble plus à un projet visant à valider l'élevage pour la fourrure comme un moyen de subsistance, plutôt que de développer de meilleures conditions de bien-être pour les animaux.


Des améliorations significatives quant au bien-être des animaux, tels que les possibilités de nager pour les visons et pour les renards d'exprimer des comportements naturels importants comme en creusant, signifierait une non-rentabilité pour l'industrie de la fourrure. L'industrie de la fourrure, par conséquent, travaille dur pour maintenir ces conditions dans les fermes à fourrure comme elles sont, avec les animaux qui en paient le prix.


Une variété de sondages d'opinion réalisés à travers l'Europe indique que l'opposition envers l'élevage pour la fourrure est forte. En Belgique et en Allemagne, 86 pour cent sont contre les fermes à fourrure et 78 pour cent des Suédois pensent que ces fermes devraient être interdites. En Italie, 91 pour cent des personnes interrogées ont déclaré être opposées à l'élevage pour la fourrure.

Les Etats membres de l'UE ont l'occasion de jouer un rôle au premier plan pour le bien-être animal au niveau mondial par l'élimination des élevages à fourrure. Nous appelons les membres du Parlement Européen à soutenir les interdictions nationales de l' élevage de la fourrure dans les Etats membres.


Il existe suffisamment de preuves scientifiques indépendantes que l'élevage d'animaux carnivores actifs, tels que le vison et le renard, en petites cages de batterie grillagées compromet sérieusement le bien-être des animaux. L'industrie européenne de la fourrure choisit de négliger le fait que le rapport considère les études scientifiques récentes, y compris certaines financées par l'industrie de la fourrure. Ces études confirment que la protection des animaux est compromise dans les fermes à fourrure.


L'Association Norvégienne vétérinaire a déclaré plus tôt cette année que " L'élevage pour la fourrure aujourd'hui est aussi clairement incompatible avec les exigences de la Loi sur la protection des animaux (...) Le bien-être animal en élevage pour la fourrure a montré peu d'amélioration au cours des 15 dernières années, malgré l'utilisation de manière disproportionnée de grandes ressources officielles à la fois sur la recherche et l'inspection, comparativement aux autres élevages ".

Il est exact que nous ne pensons pas que les animaux doivent être élevés dans de petites cages pour un produit de luxe dont personne n'a besoin. Nous croyons que les besoins des animaux devraient être respectés -ce qui est le sujet du bien-être animal.


Aucun commentaire: