Partenaires Société Anti Fourrure

lundi 29 février 2016

Les News de la Renarde : compte rendu tractage anti fourrure dimanche 28 février Paris.

Excellente réaction de la part d'une mère et son fils adolescent, habillé d'une doudoune Redskin avec capuche. Nous avons discuté longuement, il leur a été expliqué la réalité de ces garnitures, et il se trouve que la vendeuse avait prétendu que cette capuche était sans doute en renard, mais la fourrure ressemble fort à des poils de chat tigré. Encore un des nombreux étiquetages litigieux de la part d'une marque, mais quel que soit l'animal, sa souffrance est aussi intense : Chien viverrin (le plus exploité et tué pour sa fourrure en Chine), renard, lapin et aussi du chien et du chat domestique, puisque le trafic perdure en raison de sa rentabilité. La sensibilisation de ces deux personnes fut vraiment bonne, la dame a dit à son fils d'avertir ses amis de l'effroyable cruauté découlant de cette mode (animaux dépecés encore ou pleinement conscients).
Un couple dont la jeune femme portait une capuche ont remercié et pris le tract, après explications.
Nous avons aussi rencontré trois jeunes hommes, dont l'un portait une capuche avec vraie fourrure, un autre une fausse qui a répondu vivement vouloir un tract, étant végétarien. Nous avons discuté quelques minutes, très bon contact.
Un jeune homme de grande taille avec une énorme capuche toute gonflée est resté un long moment à nous écouter, et a avoué qu'il n'avait pas cherché à savoir lors de son achat. Il souhaite du coup aller rendre ce vêtement à la boutique, ou retirer cette capuche à bouton. Il compte se rendre sur fb afin de partager ce que nous dénonçons.
Une autre mère et son fils, très bon contact.
Un jeune homme a tenu à photographier notre sac anti fourrure (que nous proposons à la vente, voir notre blog), et a voulu des tracts pour ses amies.
Un monsieur qui travaille avec des singes au Gabon a noté les informations diffusées sur le sac, a pris un tract et est resté quelques minutes pour parler.
Une jeune fille, aussi très sensible aux arguments "santé" dénoncés récemment par des chercheurs Allemands et Suisses à propos de la toxicité des bords de capuches pouvant causer des cancers en plus d'allergies fréquentes ; elle a dis vouloir enlever sa fourrure.
Une autre jeune fille très réactive s'est attardée, nous avons parlé également du gaspillage d’énergie engendré par l'industrie de la fourrure, qui est classée comme une des 5 pires industries au monde pour la pollution des métaux lourds. Elle a retiré sa capuche.
Et d'autres personnes avec bon contact aussi.

Et vous ? Action ! Merci pour les animaux, la sensibilisation du public étant primordiale.

Fourrure : ABOLITION !!

samedi 27 février 2016

Compte rendu tractage + boutiques militants anti fourrure Lyon

Bonjour,

Voici le compte rendu rapide de l’action du mercredi 10 février dernier tractage

1- Action de tractage à 3  en 1 heure 30 place des Terreaux contre la fourrure entre midi et 13h30
Bon accueil des gens beaucoup pensaient avoir de la fausse fourrure, de nombreux vestes viennent de SANDRO, Claudie Pierlot , ZAPA et
une personne nous rejoint pour faire d’autres actions avec nous Justine a pris le contact.
A signaler 2 magasins près des Terreaux où se fournissent les jeunes non étiquetés avec mention sur la fourrure (une militante a relevé la marque ds le magasin HetC). 
 Hélas dommage il  nous manquait des listes  de marques on devra faire des copies au moins 400 car c’est très utile.

2- Ensuite je suis allée seule faire des démarches sur les magasins les + huppés de Lyon avec remise de tract  rue Edouard Herriot (baptisée rue des Cruellas)
visite de  7 magasins :  BONOBO   et    DIESEL (sur liste verte ).
                                       IZAC ( sur liste rouge )  dit ne pas vendre de vraie fourrure.
                                       Moréteau qui vend plusieurs marques, patron pas très sympa, précise que contrairement à ce qui dit HUGO BOSS cette marque vend tjs de la vraie fourrure ….à vérifier auprès de PETA ….par ailleurs il était très remonté contre ceux qui ont barbouillé sa vitrine de peinture rouge …..il y a quelques mois !!!!!!
                                       ADRIEN (chaussure avec bonnet en fourrure ).
                                       Father and sons, bcp de vendeurs, vendeuses très corrects, compréhensifs.... notamment chez Father and Son qui font état que de nombreuses personnes refusent d’acheter chez eux  en montrant les listes; ils font remonter à leur direction. …..

j’ai fini chez un  fourreur………… connu……..pour sa hargne.
La patronne ou vendeuse  s’est énervée  elle a déchiré méchamment  le beau tract double page que je lui remettais et m’a dit " nique les animaux" la folie complète !
C’est fou ce type de réaction assez rare, je lui ai dit non seulement vous être cruelle mais en plus vulgaire belle image de votre enseigne.

 On va remettre ce type d’action tractage devant les facs en espérant que les contacts répondent a minima.










lundi 22 février 2016

Les News de la Renarde : compte rendu tractage anti fourrure vendredi 19 et dimanche 21 février Paris.

Plus de bonnes réactions que de mauvaises en ce vendredi, le soleil qui était au rendez vous rend les gens de meilleure humeur. Entre autres:

Un jeune homme avec capuche ressemblant à du renard bleu (sa couleur est blanche), s'est montré très réceptif, a pris le tract après explications, en remerciant sincèrement.

Une jeune femme qui portait une capuche en synthétique, vraiment bluffante, a dit avoir acheté ce vêtement chez Etam. Cette marque a été notre première victoire en 2010/11, elle est la seule qui a retiré rapidement suite à là pression de Société Anti Fourrure, tous ses vêtements à garnitures en fourrure animale :  http://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2012/11/etam-retire-ses-articles-en-fourrure.html
Seul bémol : la marque refuse de cesser la laine angora (lapin Chine).Lorsque nous avons découvert il y a deux ans leurs garnitures en synthétique (il est vrai, très bien imitées), nous avons insisté pour que les pulls et gilets en angora ne fassent plus partis non plus de leur collection. Mais la responsable service client n'a pas souhaité nous communiquer les bons de commandes de ces articles, au contraire de ceux transmis concernant leur garnitures en synthétique. Cette laine angora vient assurément à 95 % de Chine, où les conditions de vie et de mort des animaux ne sont plus à décrire, mais Etam continue cette matière, bien que les articles ne soient pas en grande quantité. Quel paradoxe avec le respect d'éthique dont elle a su faire preuve concernant la fourrure !

Dans une restaurant végétalien, une personne est entrée avec une capuche en vraie fourrure, après explications, elle a pris le tract en déclarant : " j'espère qu'il n'a pas été dépecé vivant". Réponse : "Et bien si, très certainement, ou encore conscient, c'est le principe de la fourrure ".

Une dame, dans la rue, avec un énorme col qui semblait être en vison, lui recouvrant toute la poitrine, après l'avoir abordée, a répondu "adorer les animaux". Il lui a été répondu que justement, il faudrait penser à ce qu'ils subissent pour la fourrure. Elle a gardé le tract.

Une jeune femme, à qui nous avons dit qu'il était impossible de savoir l'espèce de l'animal ornant sa capuche blouson made in China, nous avons ajouté qu'il peut encore s'agir de chien ou de chat. Nous lui avons aussi conseillé de se tourner vers le synthétique, souvent aujourd'hui très doux et très beau .

Une dame élégante, avec capuche bien gonflée de souffrances (car plus l'animal a souffert, plus le poil restera gonflé)a pris le tract avec un air triste, après explications.

Deux jeunes filles avec chacune une capuche non étiquetée se sont exclamées, après leur avoir dit le principal, en prenant le tract : "Mais quelle horreur !".

Plusieurs autres jeunes femmes, ont bien réagit, et ont accepté le tract, ainsi que des jeunes hommes également, qui nous ont remerciés.

A ces personnes, après avoir expliqué les souffrances extrêmes des animaux, il leur a été dit en conclusion, ce que nous avons découvert récemment grâce à l'association Animal Friends Croatia :
_ Selon des études menées par des chercheurs Allemands et Suisses, les bords des capuches à fourrure contiennent des substances dangereuses causant allergies et cancers. Les produits chimiques hautement toxiques utilisés dans le traitement des fourrures en sont la cause.

Martin Luther King" N'ayez jamais peur de faire ce qui est juste, surtout si le bien-être d'une personne ou d'un animal est en jeu."

Rejoignez nous pour sensibiliser avec nous le public dans la rue !

Fourrure : ABOLITION !!


mardi 16 février 2016

La fourrure est aussi dangereuse pour ceux qui la portent !

http://www.prijatelji-zivotinja.hr/index.en.php?id=1856


Traduction :


Des études sur les vêtements à fourrure ont montré des niveaux élevés de substances toxiques, la présence de toxines aussi dans les vêtements pour enfants.

Ne pas acheter et ne pas porter des articles en fourrure en raison de la cruauté envers les animaux. Vous êtes conscients que la fourrure n'est pas écologique, que les ressources naturelles telles que l'eau potable sont consommées sans relâche et que nous polluons l'environnement. Vous avez découvert que les produits chimiques toxiques nuisent aux travailleurs en production et les personnes vivant à proximité. Mais saviez-vous que la production de fourrure est désastreuse pour la santé humaine et pour ceux qui la portent ? La recherche en Allemagne, Danemark, Suisse, Pays-Bas et en Italie a trouvé dans des articles en fourrure la présence de substances toxiques dans des concentrations supérieures à celles permises !

 Il est particulièrement préoccupant que les toxines se retrouvent dans les vêtements pour enfants avec des accessoires en fourrure. Une étude en Italie détermine que cela a aussi été trouvé dans les marques de mode bien connues. La dernière étude aux Pays Bas, testant des articles de mode pour enfant venus de marques connues contiennent des niveaux excessifs et dangereux de formaldéhyde et des éthoxylates.
 Des substances toxiques restent souvent des les vêtements à fourrure et expose le consommateur à des risque pour la santé. La plupart des articles testés, comme les bords de capuche ont montré des niveaux élevés de chrome, de formaldéhyde et des éthoxylates qui peuvent causer des irritations, allergies, cancers et dérèglement hormonal. Quand on porte ce genre d'articles, des substances toxiques absorbent dans l'air ou à travers la peau. Les éthoxylates dans le corps humain peuvent rester jusqu' à vingt ans, provoquant des problèmes de santé chroniques
Bien que l'industrie de la fourrure prétend que la fourrure est un produit naturel, une étude de l'université du Michigan a trouvé qu'il faut 20 fois plus d'énergie pour produire un manteau en vraie fourrure, qu'un faux.
C'est un processus très anormal dans lequel la détérioration de la fourrure est empêchée par le traitement d' un certain nombre de produits chimiques dangereux, qui sont de lourds pollueurs.
Cela se traduit par de grands dommages pour l'environnement, c'est la raison pour laquelle les éleveurs d'animaux pour la production de fourrure et propriétaires d'installations pour le traitement sont souvent punis.En même temps, les travailleurs pour la production de fourrure sont exposés à des substances dangereuses et un risque accru de développer une leucémie et un cancer. Les produits en fourrure animale sont dangereux pour ceux qui les travaillent mais aussi pour ceux qui les portent !

Nous ne devrions pas oublier que les animaux dans l'industrie de la fourrure meurent par gazage, le cou brisé, ou d'électrocution.

En ce qui concerne les dangers pour la santé des articles en fourrure animale et de la nocivité de cette production pour l'environnement, Animal Friends invite les consommateurs à ne pas soutenir de tels produits. Avec de nombreux matériaux disponibles sur le marché, il n'y a aucune raison valable d'utiliser la fourrure animale.En 2007, la Croatie a introduit une interdiction légale des élevages d'animaux pour la fourrure, avec une période de transition de 10 ans. A côté des raisons éthiques évidentes, ce qui explique pourquoi plus de 70 pour cent des citoyens Croates ont soutenu l'interdiction légale louable, prouvant les effets nocifs de la fourrure sur l'environnement et le public, il est un argument supplémentaire pour préserver l'interdiction devenant légale en 2017 à la fierté de la Croatie et de tous ses citoyens.

Résultats d'un laboratoire indépendant Allemand de recherche, Umweltinstitut Bremer, qui a fait l'analyse pour les Pays-Bas.

dimanche 14 février 2016

Happening Anti Fourrure marque Zapa







Dans le cadre de la Campagne France Sans Fourrure, (cible numéro 1 marque Zapa), et à l'occasion des Fashion weeks 2016, le collectif Société Anti Fourrure organise un happening anti fourrure le samedi 5 mars (initialement prévu le 13 février mais reporté à cause de la pluie), de 13h à 16h, devant la boutique Zapa au 99 rue de Passy, dans le 16 ème arrondissement de Paris.
Des militants seront vêtus de garnitures en fausse fourrure, que nous avons confectionnées avec des échantillons commandés à une fabrique française de fourrures synthétique, Leon Shrurs fashion furs. Ces garnitures seront ornées d'un badge indiquant qu'il s'agit de fausse fourrure. Les autres militants tiendront les supports anti fourrure, et distribueront des tracts, tout en amenant le public à venir signer la lettre contre Zapa au stand.
L'effroyable et nauséabonde réalité du commerce de la fourrure sera diffusée sur grand écran, dont les dernières enquêtes (2015) de Animal Equality dans plusieurs élevages en Chine : http://www.animalequality.net/node/681

Les faux engagements de la marque en 2014 quant à l’arrêt de la fourrure : (http://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2014/08/communique-societe-anti-fourrure-zapa.html) + (http://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2014/01/communique-de-presse-zapa-cesse-la.html) et cette année de nouveaux modèles/garniture/ fourrure de Chine, en chien viverrin dépecé pleinement conscient (étiquetées Raccoon et non Raccoon dog afin de ne pas choquer le consommateur, comme le permet tristement la législation).
Rappelons que 90% de la fourrure au monde vient de Chine, et que 95% des produits issus des peaux animales est exportée à l’étranger, dont l’Union Eur qui en est le plus grand importateur. Ces élevages d'animaux en Chine détiennent principalement des chiens viverrins, des renards, des lapins (laine angora), et aussi des chiens et des chats domestiques, dont la viande finira dans les restaurants chinois. En effet, malgré l'interdiction d'importation des peaux de chien et de chat au niveau de l'Europe datant de 2006, les contrôles aux douanes n'étant pas assez efficaces, le trafic perdure, et de surcroit au nom de la rentabilité.

Nous vous attendons alors nombreux le 5 mars, au nom des animaux torturés et massacrés pour une mode n'assumant pas ses responsabilités, en continuant sur le chemin de la cruauté et du sordide.

Fourrure : ABOLITION !!





samedi 13 février 2016

Compte-rendu de l'action du 13 février (manifestation modifiée à cause des intempéries, et reportée au 5 mars)


En raison d'averses trop violentes, la manifestation du 13 février n'a pu être réalisée comme prévue initialement, et est reportée au 5 mars (toujours au 99 rue de Passy, sous réserve de reculer un peu l'horaire), car il y a également des Fashion weeks ce mois-ci. Nous amènerons l'écran géant, le barnum, le mégaphone et ferons une belle mise en scène avec les fourrures synthétiques.

Toutefois, une accalmie nous a finalement permis d'être une vingtaine, à tenir des pancartes durant environ 1h30, avant que la pluie ne redouble. Nous avons distribué quelques tracts et réussis à sensibiliser quelques passants :
Les réactions des passants portant de la fourrure animale ont été positives dans l'ensemble, contrairement à ce que l'on pourrait croire étant donné le quartier huppé. Hommes ou femmes, quel que soit l'âge, étaient pour la plupart réceptifs et n'avaient pas connaissance de la réalité cruelle et polluante de la fourrure animale.
Plusieurs personnes ont déclaré qu'elles pensaient que leur garniture étaient en fausse fourrure, en raison du prix peu élevé du vêtement, ou d'une étiquette litigieuse. Malheureusement la fourrure animale peut se trouver sur toutes sortes de pièces, même les moins chères, puisque les fourrures proviennent d'élevages majoritairement chinois, où les animaux (principalement chiens viverrins, que la législation permet honteusement d'appeler "ratons laveurs") sont dépecés pleinement conscients, dans une mort de souffrances, après une vie de souffrances et de privations.
Certaines personnes ont confié qu'elles ne pensaient pas forcément à regarder les étiquettes avant de se procurer ces manteaux, et elles sauront désormais qu'il est nécessaire de vérifier la mention "fourrure synthétique", ainsi que d'observer qu'il ne s'agit pas de poils fins, légers, avec un petit duvet à la base, révélant une fourrure animale.
Plusieurs personnes nous ont aussi remercié, notamment un jeune-homme qui portait du coyote (Canada Goose, offert), un père qui a pris un tract pour sa fille qui soutient notre combat, une mère avec son fils, et un père qui a expliqué à sa petite fille qu'ils avaient malheureusement acheté une fourrure d'animal mort dans la souffrance, sans le savoir. Ce père a d'ailleurs très bien réagi en informant son enfant, car les jeunes sont l'avenir et devraient tous être sensibilisés à la bienveillance envers tous les animaux, humains ou non. Un groupe de jeunes-adultes a d'ailleurs mentionné avoir vu des vidéos d'animaux à fourrure en élevage ou piégés, ce qui prouve la mobilisation des associations et l'élargissement du débat et de la visibilité de cette cause.
Un bon résultat malgré la pluie, en somme. Même s'il y avait peu de passants, nous avons été efficaces.

Nous sommes désolés pour ceux qui ne sont pas venus suite à l'annulation et les remercions pour leur compréhension, et nous remercions également ceux qui étaient présents d'avoir tenu les pancartes et permis de manifester calmement pour les animaux à fourrure.








Photographies de l'action modifiée :












































Photos de notre photographe Vivianne :
https://www.flickr.com/photos/129201196@N07/sets/