Partenaires Société Anti Fourrure

lundi 22 février 2016

Les News de la Renarde : compte rendu tractage anti fourrure vendredi 19 et dimanche 21 février Paris.

Plus de bonnes réactions que de mauvaises en ce vendredi, le soleil qui était au rendez vous rend les gens de meilleure humeur. Entre autres:

Un jeune homme avec capuche ressemblant à du renard bleu (sa couleur est blanche), s'est montré très réceptif, a pris le tract après explications, en remerciant sincèrement.

Une jeune femme qui portait une capuche en synthétique, vraiment bluffante, a dit avoir acheté ce vêtement chez Etam. Cette marque a été notre première victoire en 2010/11, elle est la seule qui a retiré rapidement suite à là pression de Société Anti Fourrure, tous ses vêtements à garnitures en fourrure animale :  http://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2012/11/etam-retire-ses-articles-en-fourrure.html
Seul bémol : la marque refuse de cesser la laine angora (lapin Chine).Lorsque nous avons découvert il y a deux ans leurs garnitures en synthétique (il est vrai, très bien imitées), nous avons insisté pour que les pulls et gilets en angora ne fassent plus partis non plus de leur collection. Mais la responsable service client n'a pas souhaité nous communiquer les bons de commandes de ces articles, au contraire de ceux transmis concernant leur garnitures en synthétique. Cette laine angora vient assurément à 95 % de Chine, où les conditions de vie et de mort des animaux ne sont plus à décrire, mais Etam continue cette matière, bien que les articles ne soient pas en grande quantité. Quel paradoxe avec le respect d'éthique dont elle a su faire preuve concernant la fourrure !

Dans une restaurant végétalien, une personne est entrée avec une capuche en vraie fourrure, après explications, elle a pris le tract en déclarant : " j'espère qu'il n'a pas été dépecé vivant". Réponse : "Et bien si, très certainement, ou encore conscient, c'est le principe de la fourrure ".

Une dame, dans la rue, avec un énorme col qui semblait être en vison, lui recouvrant toute la poitrine, après l'avoir abordée, a répondu "adorer les animaux". Il lui a été répondu que justement, il faudrait penser à ce qu'ils subissent pour la fourrure. Elle a gardé le tract.

Une jeune femme, à qui nous avons dit qu'il était impossible de savoir l'espèce de l'animal ornant sa capuche blouson made in China, nous avons ajouté qu'il peut encore s'agir de chien ou de chat. Nous lui avons aussi conseillé de se tourner vers le synthétique, souvent aujourd'hui très doux et très beau .

Une dame élégante, avec capuche bien gonflée de souffrances (car plus l'animal a souffert, plus le poil restera gonflé)a pris le tract avec un air triste, après explications.

Deux jeunes filles avec chacune une capuche non étiquetée se sont exclamées, après leur avoir dit le principal, en prenant le tract : "Mais quelle horreur !".

Plusieurs autres jeunes femmes, ont bien réagit, et ont accepté le tract, ainsi que des jeunes hommes également, qui nous ont remerciés.

A ces personnes, après avoir expliqué les souffrances extrêmes des animaux, il leur a été dit en conclusion, ce que nous avons découvert récemment grâce à l'association Animal Friends Croatia :
_ Selon des études menées par des chercheurs Allemands et Suisses, les bords des capuches à fourrure contiennent des substances dangereuses causant allergies et cancers. Les produits chimiques hautement toxiques utilisés dans le traitement des fourrures en sont la cause.

Martin Luther King" N'ayez jamais peur de faire ce qui est juste, surtout si le bien-être d'une personne ou d'un animal est en jeu."

Rejoignez nous pour sensibiliser avec nous le public dans la rue !

Fourrure : ABOLITION !!


Aucun commentaire: