Partenaires Société Anti Fourrure

lundi 29 février 2016

Les News de la Renarde : compte rendu tractage anti fourrure dimanche 28 février Paris.

Excellente réaction de la part d'une mère et son fils adolescent, habillé d'une doudoune Redskin avec capuche. Nous avons discuté longuement, il leur a été expliqué la réalité de ces garnitures, et il se trouve que la vendeuse avait prétendu que cette capuche était sans doute en renard, mais la fourrure ressemble fort à des poils de chat tigré. Encore un des nombreux étiquetages litigieux de la part d'une marque, mais quel que soit l'animal, sa souffrance est aussi intense : Chien viverrin (le plus exploité et tué pour sa fourrure en Chine), renard, lapin et aussi du chien et du chat domestique, puisque le trafic perdure en raison de sa rentabilité. La sensibilisation de ces deux personnes fut vraiment bonne, la dame a dit à son fils d'avertir ses amis de l'effroyable cruauté découlant de cette mode (animaux dépecés encore ou pleinement conscients).
Un couple dont la jeune femme portait une capuche ont remercié et pris le tract, après explications.
Nous avons aussi rencontré trois jeunes hommes, dont l'un portait une capuche avec vraie fourrure, un autre une fausse qui a répondu vivement vouloir un tract, étant végétarien. Nous avons discuté quelques minutes, très bon contact.
Un jeune homme de grande taille avec une énorme capuche toute gonflée est resté un long moment à nous écouter, et a avoué qu'il n'avait pas cherché à savoir lors de son achat. Il souhaite du coup aller rendre ce vêtement à la boutique, ou retirer cette capuche à bouton. Il compte se rendre sur fb afin de partager ce que nous dénonçons.
Une autre mère et son fils, très bon contact.
Un jeune homme a tenu à photographier notre sac anti fourrure (que nous proposons à la vente, voir notre blog), et a voulu des tracts pour ses amies.
Un monsieur qui travaille avec des singes au Gabon a noté les informations diffusées sur le sac, a pris un tract et est resté quelques minutes pour parler.
Une jeune fille, aussi très sensible aux arguments "santé" dénoncés récemment par des chercheurs Allemands et Suisses à propos de la toxicité des bords de capuches pouvant causer des cancers en plus d'allergies fréquentes ; elle a dis vouloir enlever sa fourrure.
Une autre jeune fille très réactive s'est attardée, nous avons parlé également du gaspillage d’énergie engendré par l'industrie de la fourrure, qui est classée comme une des 5 pires industries au monde pour la pollution des métaux lourds. Elle a retiré sa capuche.
Et d'autres personnes avec bon contact aussi.

Et vous ? Action ! Merci pour les animaux, la sensibilisation du public étant primordiale.

Fourrure : ABOLITION !!

Aucun commentaire: