Partenaires Société Anti Fourrure

dimanche 6 mars 2016

Compte rendu happening anti Fourrure marque Zapa Paris 16ème

   Nous étions un peu plus de quarante personnes à manifester pour l'arrêt total de la fourrure chez Zapa. Bilan : une très bonne manifestation.

  La météo sans précipitation cette fois, a permis de faire fonctionner l'écran en continu durant les 3 h, pendant que  les militants vêtus de garnitures en fausse fourrure ornées d'un badge "Fourrure synthétique" tenaient les supports visuels en face de la boutique, que plusieurs passants ont photographiés, et encouragés. Une dizaine d'automobilistes aussi, un motard le pouce levé, et des dames qui ont applaudi. Les informations quand au fait qu'aucun élevage d'animaux pour la fourrure au monde ne peut se prévaloir d'être "éthique", comme le prouve le dernier rapport sur le commerce de la fourrure en Europe, les risques pour la santé humaine, en rapport avec la dangerosité des bords de capuches pouvant causer entre des cancers à ceux qui les portent, et ceux qui les travaillent, les dommages environnementaux, etc....ont été clamés au mégaphone.Trois militantes ont réalisé durant toute la durée de la manifestation un beau travail de sensibilisation en tractant aux personnes portant de la fourrure, bien souvent sans le savoir, en raison des nombreux étiquetages litigieux. Une comédienne très connue a discuté avec un des militants près du stand, elle portait une capuche en synthétique.Il lui a bien sûr été dit ce que nous attendions de la marque Zapa, et elle nous a encouragés et félicités. La police qui est passée en fin d'action, pour vérifier l'autorisation, nous a également félicité, et ces trois agents dont une femme se sont déclarés contre la fourrure, bravo !
   Contrairement à ce que nous aurions pu penser dans ce quartier, moins d'une dizaine de personne nous firent mauvais accueil, tandis qu'une bonne quarantaine d'autres prirent le temps de discuter avec nous, parfois longuement, avec intérêt, et souvent avec révolte contre des garnitures en fourrure aux étiquettes mensongères.Nous avons notamment eu beaucoup de réactions racontant que le vendeur avait osé dire que ces fourrures véritables étaient fausses, comme cette jeune femme avec une capuche sur un vêtement acheté chez The Kooples. Une dame aussi, qui passait près de nous alors que nous montions le stand, et qui fut horrifiée de porter de la fourrure animale sans le savoir (capuche noire bien douce, légère, toute fine)alors que le vendeur lui avait dit le contraire, lorsqu'elle lui a dit ne pas vouloir de vraie fourrure. Elle nous a d'elle même demandées de lui déboutonner cette garniture.. Plusieurs personnes encore ne pensaient pas acheter de la vraie fourrure en raison du prix peu élevé, mais ont été convaincues en brûlant un poil qui sentait bien le cheveux brûlé et non le plastique. Trois familles et une dame ont également dis qu'elles feraient le test pour vérifier. Plusieurs manteaux avec garnitures de capuches n'étaient pas étiquetés, laissant le doute sur l'origine de la fourrure.
   Une jeune femme, informée de la cruauté engendrée par sa garniture de capuche, à décidé de l'enlever, d'autres furent également choquées et ont signé la lettre à l'encontre de Zapa sur notre stand. Un monsieur a également dis qu'il ne mettrait plus son manteau avec une garniture de renard. Et de nombreuses personnes ont été également sensibles à nos révélations concernant le danger de la fourrure pour l'environnement et la santé, à cause des produits chimiques utilisées, qui polluent les rivières et la terre, et peuvent entraîner des allergies, démangeaisons, brûlures, jusqu'à des cancers, selon de récentes enquêtes allemandes, suisses et croates.
  Quelques enfants ont lu les tracts avec sérieux, plusieurs personnes nous ont fait des signes d'encouragement, le pouce levé, et félicité pour notre action. Certaines d'entre elles sont mêmes venues jusqu'à nous pour nous remercier, ce à quoi nous ne nous attendions pas.
C'est avec regret que nous avons vu passer une jeune femme avec son chien, un Spitz Loup (ou Keeshond) aux longs poils, très semblable aux animaux utilisés pour l'industrie de la fourrure, alors qu'elle portait un manteau de fourrure animale ; elle a pris notre tract avec une expression désolée et consciente de sa contradiction, mais nous l'avons ensuite vue le lire avec attention. Plusieurs personnes qui promenaient leurs chiens, portant ou non de la fourrure en garniture de capuche, furent très sensibles aux vidéos d'élevages d'animaux à fourrure, signèrent notre lettre et achetèrent nos badges. Et beaucoup furent interpellés par les fourrures synthétiques que portaient nos militants. Nous avons également eu le plaisir de voir un manteau de la marque Kookaï, avec une garniture en fourrure synthétique, et avons informé sa porteuse de notre longue mobilisation face à cette marque, que nous sommes parvenus à convaincre au bout de trois ans de mobilisation régulière.
   Une dizaine de personnes ont assuré qu'elles consulteraient le blog ou le Facebook du collectif et agiraient sur notre Campagne France Sans Fourrure pour demander régulièrement aux marques de prêt-à-porter de cesser de cautionner la fourrure animale. Et quelques-unes pensent nous rejoindre pour notre prochaine action.
  Nous avons à nouveau vendu tous nos sacs "Je ne porte pas de fourrure" et qui permettent une sensibilisation du public au quotidien, ainsi que des badges et autocollants. En somme, ce fut une très belle action ! Merci à tous !

Album photos de notre fidèle photographe Vivianne :


Fourrure : ABOLITION !!

Aucun commentaire: