Partenaires Société Anti Fourrure

vendredi 28 octobre 2016

Compte rendu tractage anti fourrure quotidien et pour le véganisme Paris/Melun jeudi 27/10




Compte rendu tractage anti fourrure quotidien et pour le véganisme Paris/Melun jeudi 27/10 :


Pas mal de personnes avec garnitures en fourrure sensibilisées, entre autres :
Une dame avec une capuche Canada Goose, qui pensait que les coyotes étaient élevés pour cela et ne souffraient pas. Il lui a été expliqué qu'ils sont tués dans leur milieu naturel,ou bien trappés, avec souvent une longue agonie pris dans ces pièges quand le trappeur tarde à venir. Une jeune fille avec capuche en fourrure d'animaux de Chine, sans aucune motion "Fourrure animale", comme si souvent. Une autre avec cuir et fourrure, a bien voulu prendre le tract après explications (le cuir est aussi la peau d'un être sensible !).Un couple, dont la jeune femme pensait porter une capuche en fausse fourrure (encore un étiquetage litigieux), tout à été dit, et très bon contact, avec remerciements.Une jeune femme a très bien réagit également, elle portait une capuche ressemblant fort à du poil de chat, sans étiquette "Fourrure animale".Une jeune fille dans le métro, avec discussion intéressante, a reconnue "s'être faite avoir", en constatant plus tard que sa capuche n'était pas en synthétique (fourrure de Chine, aucune étiquette). Une autre, pensant que puisqu'il n'y avait pas de mention "Fourrure animale", c'est de la fausse. Des dames d'origine Africaine, très bonne réaction : "mais je suis contre !". Il s'agissait encore de fourrure d'animaux de Chine, sans étiquetage. Une autre, ayant pris le tract, malgré son manque de temps. Une dame d'origine Slovaque, et végétarienne, longue discussion, elle portait une capuche (encore un étiquetage litigieux), a pris aussi le tract véganisme.Un monsieur avec qui nous avons aussi discuté pas mal de temps, qui au départ trouvait normal que les gens ayant peu de moyens financiers consomment de la viande à bas prix. Réaction lorsque nous lui avons donné le tract véganisme "oh avec moi ce sera difficile car je mange de la viande !", mais qui est reparti avec un autre avis sur la question. Nous lui avons en effet expliqué la grande nécessité de ne plus manger de viande, d'une part : souffrances extrêmes des animaux, soit 3 millions par jour en France, abattus dans d'effroyables conditions, contribution importante au réchauffement climatique, danger pour la santé (nombreux cancers dues aux produits carnés, et laitiers), la faim dans le monde (puisque si l'on donnait les céréales des animaux élevés pour leur viande aux pays du tier monde, la famine serait éradiquée). D'autre part : le régime vegan ne coûte pas plus cher pour se nourrir (haricots rouges et blancs, lentilles, pois chiches pour le fer, et les produits laitiers sont inutiles/dangereux pour la santé (le lait, ce n'est que des hormones, du pu et de la colle). D'autres passants ont pris le tract véganisme avec intérêt, malgré quelques refus (pas nombreux). Rejoignez nous pour sensibiliser le public dans la rue !

"Nous ferons usage de notre liberté pour défendre la leur..."
Mme Aung San Suu Kyi


"Celui qui ne s'engage pas consciemment à réaliser ce qui est important s'engage inconsciemment à réaliser ce qui n'est pas important ".
 Stephen Covey.






Aucun commentaire: