Partenaires Société Anti Fourrure

vendredi 16 décembre 2016

Les News de la renarde : compte rendu tractage quotidien (15 décembre Paris, Sens)


Plusieurs personnes sensibilisées, avec plus de réactions positives que négatives.
Notamment un monsieur dans le métro, végétarien, qui portait une capuche non étiquetée, s'est montré très réceptif à l'information étiquetages/litigieux/inexistants, pensant au départ porter de la fausse fourrure.
Entres autres encore, une enfant avec capuche que son père pensait être en synthétique. Celui ci est tombé d'accord, après explications :
animaux dépecés pleinement conscients en général, par milliers en Chine chaque jour, finissant ensuite en Union Eur, en garnitures sur le dos du public. Un public qui ignore la plupart du temps qu'il s'agit de vraie fourrure, en raison de l'absence de mention "fourrure animale".
Réaction : "Seul le profit compte alors, c'est scandaleux !"
Une jeune femme et ses filles ont également bien réagi. La quasi majorité de toutes ces personnes abordées ont montré l'étiquette de leur vêtement, n'indiquant que "synthétique", pour l'ensemble, ou rembourrage, du blouson ou anorak. Et rien concernant la capuche, on pense alors qu'il n'y a pas de fourrure animale....
D'autres encore, sachant qu'il s'agissait de vraie fourrure, tous les étiquetages n'étant pas trompeurs, ont quand-même pris le tract, après avoir compris que leurs garnitures relevaient de réelles souffrances. Discussions intéressantes alors.
Vous souhaitez nous rejoindre pour sensibiliser le public lors de nos tractages  ? Contactez nous :

collectif.societeantifourrure@gmail.com


"La liberté commence où l'ignorance finit", Victor Hugo

"L'ignorance des masses est la plus grande force des dirigeants de ce monde"

Aucun commentaire: