Partenaires Société Anti Fourrure

jeudi 19 janvier 2017

Les News de la Renarde : compte rendu tractage quotidien Sens + Paris et sa région.


Réactions plutôt positives, et peu de refus, entre autres (il serait trop long de tout énumérer, cette sensibilisation ayant lieu chaque jour)  :
Une dame avec capuche et ses deux filles qui avaient justement un doute malgré l'absence de mention "fourrure animale", ont pris le tract.
Un jeune homme en scooter avec capuche, à un feu rouge, après de brèves explications par manque de temps a accepté le tract.
Un couple, dont la femme portait une capuche, ont remercié sincèrement, après discussion ( explications données sur les tracts Société Anti Fourrure ):

_animaux dépecés pleinement conscients la plupart du temps,après une vie de souffrances extrêmes en élevages.

_fourrure souvent présentée comme fausse. Apprendre à reconnaître la vraie de la fausse.
_  immenses impacts environnementaux dues aux produits chimiques utilisés : la Banque mondiale classe le traitement de la fourrure comme une des cinq pires industries au monde pour la pollution des métaux lourds.

_ dangers qui en résultent pour la santé humaine des bordures de capuches.

Une jeune femme avec capuche dans le RER, a écouté et pris le tract avec un bon sourire.
Une dame, avec capuche sans étiquetage, bon contact également.
Puis, trois personnes différentes dans un centre hospitalier pour animaux portaient toutes ce genre de capuches, avec leur chien ou chat auprès d'elles.Ce qui fut l'occasion de pouvoir les sensibiliser, deux d'entre elles pensaient qu'il ne s'agissait pas de vraie fourrure. Un jeune homme avec son chat, et un couple et leur chien. Elles étaient sincères, ce qui prouve que même lorsque l'on a des animaux domestiques, on ne se pose pas de questions (à tort), on pense que ce peut être que de la fausse fourrure puisque l'étiquetage ne mentionne pas la vérité. L'autre personne accepté le tract, après explications.
Une jeune femme dans un hall d'immeuble, avec capuche non étiquetée, a été très surprise, suite aux informations données (a pris le tract).

Ne rien faire, c'est laissé faire ! Contactez nous afin de distribuer vous aussi des tracts au public portant de la fourrure.
 
collectif.societeantifourrure@gmail.com


Socrate (philosophe grec de l’Antiquité)était végétarien et ne portait jamais de cuir ou de fourrure animale. Tout comme Pythagore, il soutenait que l’habitude de manger de la chair animale poussait les humains à la violence et aux guerres.


Aucun commentaire: