Partenaires Société Anti Fourrure

vendredi 24 février 2017

Auxerre - Stand Information/Dégustation Journée Sans Viande.



Dans le cadre de la Campagne Journée Sans Viande animée par International Campaigns, Société Anti Fourrure en partenariat avec ce collectif tiendra un stand informatif à Auxerre (Place Charles Lepère) le 8 avril prochain de 12h00 à 17h00 :

Nous proposerons également une dégustation gratuite de produits végétaux, avec, entre autres, des similis carnés et fromages.Nous diffuserons également des vidéos sur grand écran, de recettes véganes.

Rejoignez nous afin de sensibiliser le public au véganisme à l'aide des tracts, et pour discuter des bienfaits de l'alimentation végane :

pas de cruauté pour les animaux, pas d'impacts environnementaux, ni de dangers pour la santé humaine.

La Journée Sans Viande est la version francophone de la campagne internationale MeatOut Day, une initiative lancée en 1985 par l’association américaine pour les droits des animaux FARM qui milite pour une alimentation sans produits d’origine animale par respect des animaux, pour la préservation de la planète et pour l’amélioration de la santé....:

http://www.international-campaigns.org/journee-sans-viande/

http://www.international-campaigns.org/auxerre-samedi-1er-avril-journee-sans-viande/

https://www.facebook.com/events/1419527418088614/


A bientôt !

L'équipe de Société Anti Fourrure Collectif pour l'Abolition de la Fourrure.
http://societe-anti-fourrure.blogspot.com/






samedi 18 février 2017

Compte rendu, articles presse, et album photos mise en scène choc anti fourrure contre Zapa 18 février Paris.




Une grande émotion émanait de cette action/mise en scène, et encore plus en entendant les cris de la militante qui jouait le rôle de l'animal se faisant dépecer vivant pour sa peau.D'autres qui étaient allongés au sol, nus aussi et recouverts de faux sang, jouant les animaux déjà morts, y ont mis tout leur cœur pareillement, bravant la fraîcheur matinale.La commerçante de la boutique tout à côté de celle de Zapa, s'essuyait les yeux, émue elle aussi.Beaucoup de gens parmi le public s'arrêtaient pour filmer et nous encourager.D'autres militants s'occupaient de sensibiliser le public en tractant, et de nombreuses lettres pétition à l'encontre de la marque ont été signées.Le public s'est montré choqués des mensonges de la marque voilà déjà plus de trois, qui s'était engagée à cesser de participer au massacre des animaux, se disant consciente de sa responsabilité, et qui pourtant continue.Une passante, végétarienne,  qui portait une garniture en vraie fourrure sans n'avoir fait attention à l'étiquetage "Raccoon" ("chien viverrin" en réalité : "Raccoon dog"), a donné sa capuche à la militante qui venait d'effectué un beau travail de sensibilisation auprès d'elle. Cette jeune femme s'est ensuite mise à nos côté pour tenir un support anti fourrure, bravo ! Notre action a été quelque peu perturbée par la police du quartier, qui malgré notre autorisation de manifester, ne voyait pas du tout d'un bon œil ce genre de mise en scène choc.L'un des policiers a tout de même déclaré ne pas être contre notre combat, ayant lui même travaillé dans un abattoir. Ecoeuré des ignobles traitements infligés aux animaux, il a préféré changer de métier.Nous avons eu la présence de plusieurs photographes, et du journal le Parisien, avec une interview concernant la marque Zapa. Beau bilan de cette action anti fourrure, avec des militants très engagés pour les animaux, soit au moins deux par secondes dans le monde, succombant pour cette industrie de la fourrure cruelle, polluante, et dangereuse pour la santé.
Merci et bravo à tous !


Fourrure : ABOLITION !!

ALWAYS KEEP FIGHTING.


Article/interview Le Parisien :

http://www.leparisien.fr/paris-75015/paris-l-action-choc-des-militants-anti-fourrure-18-02-2017-6691878.php#xtor=AD-1481423553

Vidéo de l'interview :

https://youtu.be/R8dYGszQI44

France bleue Paris (dimanche 19 réécouter entre 9h et 9h10) :

https://www.francebleu.fr/107-1

Photos Sipa Press :

http://www.sipa.com/en/feature/4288619/demonstration-against-fur/page/1/SN/news


Album photos Vivianne :

https://www.facebook.com/Soci%C3%A9t%C3%A9-Anti-Fourrure-117807118323911/photos/?tab=album&album_id=1015283911909556


vendredi 3 février 2017

Les News de la Renarde : compte rendu tractage quotidien Paris, Sens.





De bonnes réactions, entres autres :


trois personnes dont deux avec capuche en vraie fourrure non étiquetées, avec qui nous avons discuté un moment.Après avoir expliqué ce trafic d'étiquettes sans mention "fourrure animale", elles ont montré l'étiquetage, il n'y avait en effet que la mention "acrylique" pour l'ensemble de l'anorak, rien d'autre. Elles ont d'elles même voulu savoir comment agir contre, ne sachant pas non plus que les animaux sont dépecés la plupart du temps pleinement conscients. Un jeune homme, idem, avec capuche qu'il pensait être en fausse fourrure a aussi pris le tract en remerciant.Des jeunes femmes, dans le métro, ont réagit avec intérêt, même lorsqu'elles savaient porter de la vraie fourrure (tous les étiquetages n'étant pas litigieux, certains indiquant "fourrure véritable").Ce n'est en effet pas parce que l'on achète, que l'on sait comment la fourrure a été fabriquée, et quelles souffrances en découlent. C'est pourquoi il est important de sensibiliser le public le plus possible, en ayant toujours des tracts sur soi, tous les jours et partout où l'on va.Une dame dans une gare avec une capuche qui ressemblait fort à du poil de chat :  couche touffue, et sous couche de poils plus plus long et tigrés. Elle pensait en raison du prix dérisoire du vêtement, qu'il ne pouvait s'agir que de fausse fourrure. Il lui a été expliqué, comme d'habitude, que ces garnitures sont en fourrure d'animaux d'élevages Chinois (chiens viverrins, renards,lapins, chiens et chats domestiques), la fourrure la plus vendue et la plus avantageuse. Ce qui explique le bas prix et l'absence de mention "vraie fourrure", afin de ne pas choquer le consommateur, qui n'achèterait sans doute pas, avec une mention indiquant : "chien" ou "chat" domestique.C'est pourquoi il est rare que la mention "chien viverrin" ("raccoon dog") soit apposée, la législation autorise alors l'étiquetage "Raccoon" ("raton laveur")(rappelons qu'en réalité cet animal est très peu exploité pour sa fourrure, difficile à confectionner) : 


https://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2014/12/usa-les-chiens-viverrins-fourrure-de.html

https://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2016/01/la-realite-des-fourrures-de-chien.html
 

Le public étant souvent ancré dans ce spécisme : on ne mange pas de chien et de chat, alors on ne porte pas sa fourrure, mais le raton laveur n'étant pas un animal domestique, on trouve qu'il est normal de porter sa peau, même si on ne le mange pas. Idem pour le lapin, beaucoup pensent qu'il est légitime de porter sa fourrure puisqu'ils le mangent aussi.
Rejoignez nous pour sensibiliser le public, contre la fourrure, mais aussi pour le véganisme !

"Le monde n'avance que grâce à ceux qui s'y opposent."GOETHE.