Partenaires Société Anti Fourrure

dimanche 23 avril 2017

Les News de la Renarde : compte rendu tractage anti fourrure Paris/Sens/Auxerre.





Très bonnes réactions, entre autres :


Une dame près d'une sortie de métro, avec capuche ressemblant fort à du poil de chat, qui ne savait pas, comme la plupart du temps, ce trafic d'étiquetage litigieux (fourrure de Chine).Et c'était d'ailleurs encore le cas, aucune mention "fourrure animale" sur l'étiquette.Cette personne s'est montrée écœurée, ayant elle même un chat. Une jeune femme dans un parc, qui elle aussi pensait porter de la fausse fourrure, a écouté les explications et pris attentivement le tract en remerciant.Un jeune homme sur un quai de train, pensait au départ que sa capuche était en fausse fourrure, au vu du prix dérisoire du blouson, a pris le tract avec intérêt, et l'a lu attentivement.Au salon Veggie world à Paris, de bonnes réactions , l'endroit étant propice à la discussion quant aux souffrances animale, même avec une personne portant un énorme col, étiqueté "fourrure véritable". Une autre personne aussi a accepté le tract, après explications, elle portait elle aussi un énorme col. Une jeune femme près d'une gare, ne parlant pas français, nous avons alors dialogué en anglais, elle pensait, comme beaucoup, que sa capuche sur un vêtement bon marché,ne pouvait être en vraie fourrure. Elle a déclaré être contre, et a remercié pour les informations. Une jeune femme, dans un bus, a pris le tract aussi, sincèrement.
Donc comme à chaque fois, plus de bonnes réactions que de mauvaises, fort heureusement pour les animaux. L'essentiel est de :

_demander aux marques régulièrement et dans le temps d'en finir avec le commerce de la fourrure : https://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2016/09/campagne-france-sans-fourrure-20162017.html


_ sensibiliser le public qui deux fois sur trois ne sait pas qu'il porte de la vraie fourrure en raison des étiquetages inexistant/mensongers.


« Pour que le mal triomphe, il suffit que les personnes au grand cœur restent sans rien faire ».
Martin Luther King (1929-1968)





Aucun commentaire: