vendredi 31 octobre 2014

Réponse de la marque Etam pour la laine Angora de lapin + notre réponse


De : stephanie.rossenu@free.fr

Pour : karine.tarica@etam.fr

Bonsoir Karine,


Si il existait des élevages "satisfaisants" d'animaux pour leur peau, et là donc de lapins angora en Chine, les marques (H et M, Tommy Hilfinger, Calvin Klein, Arrow, Arcadia, Stella Mac Cartney ,French Connection,.Gap, et aussi Camaïeu et C et A suite à notre sensibilisation l'hiver dernier) qui ont choisi de bannir cette matière auraient sans doute préféré se tourner vers ce genre d'élevages "réglementés".
Rapport du Comité Scientifique de l'Union Européenne, The Welfare of Animals Kept for Fur Production (les conditions de vie et de mort des animaux dans tous les élevages à fourrure du monde entier, ne sont pas humainement acceptables ):


http://ec.europa.eu/food/animal/welfare/international/out67_en.pdf
Nous comprenons alors que vous ne puissiez diffuser ces informations (bien que vous l'ayez proposé de vous même par téléphone), et espérons que vous saurez bannir également cette matière, qui ne peut venir de pratiques éthiques, de vos prochaine collections.

Bien sincèrement.


Stéphanie Rossenu Responsable

Société Anti Fourrure Collectif Abolition de la Fourrure.

http://societe-anti-fourrure.blogspot.com/

       




Le 30/10/2014 19:11, Tarica, Karine a écrit :
Bonsoir Stéphanie,
suite à notre conversation, permettez moi de vous apportez réponse au nom d' Etam sur les divers points  qui vous ont amené à nous contacter.

Chère Madame Rossenu,
Nous faisons suite à nos échanges de mails et/ou téléphoniques de ces derniers jours.
Vous nous avez dans un premier temps interrogés concernant notre manteau Ref NEIGE 645499226 et sur la fourrure apposée sur sa capuche.
Nous vous avons bien volontiers confirmé que cette fourrure était du synthétique et vous avons communiqué les justificatifs en ce sens.
Vous nous avez ensuite sollicités concernant nos produits en angora.
Nous vous avons indiqué que, conformément à l'attention toute particulière que porte le Groupe ETAM dans le choix et les pratiques de ses fournisseurs, nos fabricants de produits en angora avaient fait l'objet d'audits notamment sur les méthodes de tonte et conditions de vie des lapins angora.
Nous vous confirmons que les résultats desdits audits se sont révélés satisfaisants et conformes aux exigences du Groupe ETAM.
Pour autant, vous comprendrez aisément que nous ne puissions vous faire parvenir la copie de ces documents, internes à notre société et confidentiels.
Nous tenons néanmoins à vous rassurer sur le fait que le Groupe ETAM est très vigilant dans le choix de ses fournisseurs, sur les conditions de fabrication et les composantes de ses produits. Cela passe par une politique stricte que nous demandons à nos fournisseurs d'appliquer rigoureusement. 
Espérant avoir répondu à vos interrogations,

Cordialement.


Karine Tarica


dimanche 26 octobre 2014

Communication de la marque Etam

La marque Etam que notre collectif avait sensibilisé contre le commerce de la fourrure en 2011, n'avait pas hésité à retirer sans tarder tous  ses articles en fourrure animale de sa collection. Environ un an plus tard, il y avait de nouveau quelques garnitures en vraie fourrure, nous avons donc repris contacte avec la marque, qui, une fois de plus, a immédiatement enlevé ces vêtements de sa collection :


http://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2012/11/etam-retire-ses-articles-en-fourrure.html


Aujourd'hui, nous avions un doute quant à une capuche :
 

http://www.etam.com/pret-a-porter/nouvelle-collection/neige-manteau-zippee-a-capuche-laine-majoritaire-bleu-marine.html

Nous avons donc contacté Karine (responsable Etam), qui a nous a très vite transmis le bon de commande de cet article, qui confirme qu'il est bien en synthétique. Après vérification en boutique, il s'avère que les poils ont bien la même épaisseur sur toute la longueur, au contraire de la vraie fourrure où les poils sont toujours plus fins à l'extrémité.

De : karine.tarica@etam.fr

Etiquetage transmis par Etam :











Bravo à Etam pour sa communication.

jeudi 2 octobre 2014