Partenaires Société Anti Fourrure

jeudi 7 décembre 2017

Excellente nouvelle du siège de la marque 123 !

Les deux dirigeants du siège de la marque 123, qui n'est autre que le groupe Etam, Mme Marie Schott  et M. Thierry Letrilliart ont téléphoné au collectif ce matin pour nous annoncer une bonne nouvelle :

123 ne commercialisera plus de fourrure animale d'ici à l'hiver 2019 !

Nous avons eu une longue conversation, aussi concernant le fait que nous avons convainu Etam il y a plusieurs années, d'en finir avec la fourrure animale :

https://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2012/11/etam-retire-ses-articles-en-fourrure.html

La marque n'a depuis lors jamais trahi sa parole, mais le groupe Etam détient la marque 123, s'engageant alors enfin aujourd'hui, à en finir également avec la vraie fourrure.Nous écrivions à 123 depuis plusieurs années, la ténacité a porté ses fruits.

Voici nos échanges de ce jour avec Etam, suite à l'appel téléphonique :

courrier d'ETAM et 1.2.3 suite à notre appel avec Stephanie Rossenu

LETRILLIART Thierry. caroline.gautier@1-2-3.fr

Mesdames, Messieurs,


Nous avons été informés de votre volonté d'organiser une manifestation devant le magasin Etam du 78 rue de Rivoli mercredi prochain 13 décembre, ce pour dénoncer la vente de produits en fourrure dans les magasins 123.

Avant toute chose, nous souhaitons vous reconfirmer que le Groupe Etam qui rassemble les 3 marques Etam, 123 et Undiz, est très attentif au sujet. La marque Etam s'est d'ailleurs engagée il y a quelques saisons à retirer la fourrure de ses collections de prêt à porter et a tenu ses engagements, si bien qu'aujourd'hui, nous n'avons plus aucun produit en fourrure. Nous avons également éradiqué de nos collections les plumes et l'angora.


123 s'adresse à une clientèle plus traditionnelle dont nous devons progressivement modifier les habitudes. C'est le chemin sur lequel nous nous sommes engagés si bien que nous avons d'ores et déjà réduit significativement l'offre de gilet en fourrure (il n'en reste plus qu'un cette saison) ainsi que l'utilisation des plumes dans nos doudounes. Nous nous engageons aujourd'hui auprès de vous à supprimer progressivement la fourrure de nos collection pour arriver à une suppression totale en hiver 2019 . Nous devons faire les choses progressivement afin d'embarquer toutes nos clientes et de bien préserver l'activité économique et conséquemment l'emploi dans notre réseau de magasins.


Espérant que cet engagement vous donnera satisfaction, nous nous permettons de préciser que l'adresse du 78 rue de Rivoli correspondant uniquement à un magasin de lingerie Etam dans lequel jamais une pièce de fourrure n'a été présentée ni vendue.


Vous souhaitant bonne réception,

Thierry Letrillart
DG 1.2.3



Monsieur,
Suite à notre longue conversation téléphonique, nous vous remercions à nouveau pour votre engagement quant à la marque 123, que nous sollicitons depuis plusieurs années. Nous diffusons cette bonne nouvelle, et vous félicitions également à nouveau pour votre éthique : la marque Etam est en effet la seule marque à avoir retirer ses articles en fourrure animale de sa collection en 2011, suite à notre pression.Aujourd'hui, vous avez la volonté d'en finir avec la fourrure animale chez 123 d'ici à 2019, bravo !Nous nous engageons alors à annuler notre manifestation prévue mercredi 13 décembre prochain, devant votre siège social.Beaucoup d'autres marques de prêt-à-porter restent en effet à cibler.
Bien sincèrement.

Stéphanie Rossenu Responsable

Société Anti Fourrure Collectif Abolition de la Fourrure.

http://societe-anti-fourrure.blogspot.com/
https://www.facebook.com/Soci%C3%A9t%C3%A9-Anti-Fourrure-117807118323911/
@SocAntiFourrure

Images intégrées 1





lundi 4 décembre 2017

Les News de la Renarde : Compte rendu tractage anti fourrure Auxerre et Paris :





Entres autres, voici quelques réactions :


Un homme à la sortie d'une boutique de produits biologiques, avec capuche, nous avons bien discuté.Le vêtement acheté il y a quelques années ne comportait pas de mention "fourrure animale", il pensait donc porter de la fausse fourrure.Il se trouve qu'il s'agissait de la marque Aigle, qui s'est engagée il y a deux ans, à cesser la fourrure animale.Cette personne était sincère et regrettait d'avoir acheté cet anorak, après explications, sa triste réaction : "pauvres bêtes".

Un jeune homme en gare, avec une énorme capuche en chien viverrin visiblement, a tout écouté, et a répondu qu'il était bien d'accord, mais qu'il s'agissait d'un cadeau, ajoutant que cela peut paraître indécent.Il lui a été répondu, que oui, en effet,(on est bien là en pleine dissonance cognitive) et qu'il lise bien au mois le tract, ce qui lui fera peut-être changer d'avis.

Une dame dans le métro, avec capuche non étiquetée, nous avons bien discuté, et sa réaction à elle était bien plus intéressante.Elle n'était pas contente après la marque, qui pratique ces étiquetages mensongers, et compte bien aller s'insurger.

Dans le 16ème, une dame avec capuche en synthétique, à qui il a été demandé des renseignements quant à la rue recherchée, avec félicitations pour sa capuche.Elle a répondu être pour les animaux et bien au courant de tout ce qu'il peuvent subir pour leur fourrure, et le confort des humains, grâce à sa fille adolescente, dans la protection animale. 

Deux jeunes hommes, tous deux avec capuches, très polis, ont pris le tract, après explications.

Une jeune femme, avec capuche qu'elle croyait être en fausse fourrure, très intéressée.

Un autre jeune également, et d'autres encore, avec de bonnes réactions.

Il est important d'effectuer ce travail de sensibilisation, car il faut que le public sache les mensonges des marques, pour qu'elles cessent leurs étiquetages litigieux/mensongers.Ce commerce reculera alors, car si certains n'ont pas de compassion, ils sont heureusement en minorité, et les ventes de vraies fourrures reculeront si les gens savent d'après l'étiquette de quoi il s'agit.Sur plusieurs années de tractage régulier, il a été vérifié que la plupart des personnes ne savaient pas qu'elles portaient de la vraie fourrure, et qu'elles n'auraient pas acheté sinon.Les marques le savent, c'est pourquoi elles taisent la mention "fourrure véritable". Certaines d'ailleurs ont cessé ces pratiques, et ont choisi par le fait de bannir la fourrure animale, sachant que le public est en majorité contre ce commerce (ex : Aigle). Rejoignez nous !

« Le principal fléau de l'humanité n'est pas l'ignorance, car l'ignorant a souvent des excuses, mais le refus de savoir. » Simone de Beauvoir.





samedi 2 décembre 2017

Compte rendu/photos,vidéo Manifestation Zapa Paris 16 ème samedi 2 décembre

C'est dans un froid glacial que s'est déroulée notre manifestation devant la boutique Zapa du 16ème arrondissement de Paris.

Nous étions 35 personnes à tenir les supports visuels face à la boutique, et à tracter auprès du public. Un car de policiers est resté présent devant Zapa, et bien que tous se soient montrés cordiaux (l'un d'entre eux à déclaré être contre la fourrure), nous trouvons ridicule un tel déploiement envers des militants non violents. Car la violence vient de l'industrie de la fourrure et des marques qui s'y accrochent lamentablement, non de nous.Mais cela a eu tendance à se retourner contre Zapa puisque la présence de ce car juste devant, ainsi que la nôtre en face, a eu pour effet d'empêcher la clientèle d'y entrer. Le très peu de clients que nous avons vu, sont ressortis sans achats. Les images des élevages à fourrure diffusées sur notre écran a choqué, comme toujours, de nombreuse personnes, ainsi que des automobilistes au feu rouge. Nous avons eu alors énormément d'encouragements, pouces levés, klaxons, aussi de la part des passants.Nous avons effectué notre travail habituel de sensibilisation aux porteurs de fourrure, à l'aide des tracts. Et comme toujours, beaucoup d'entre eux ne pensaient pas porter de la vraie fourrure en raison de l'absence de mention "fourrure animale" ou "fourrure véritable". De belles discussions ont eu lieu. Ces personnes étaient sincèrement étonnées, et écœurées d'apprendre la vérité : animaux dépecés pleinement conscients en Chine, des chiens viverrins principalement. Parmi elles, une dame nous a donnés spontanément son bonnet avec pompon en vraie fourrure (étiquette 100 % acrylique). Une maman avec capuche, et ses deux petites filles aussi, a compris après discussion que les souffrances infligées aux animaux sont liées à celle de la planète pour cette industrie polluante et dangereuse pour la santé, surtout pour les enfants encore plus exposés (en plus des allergies, risque de cancers et leucémies, découverts par des chercheurs Allemands et Suisses) .Rappelons que la Banque Mondiale classe le traitement de la fourrure comme une des cinq pires industrie au monde pour la pollution des métaux lourds.Une autre maman a expliqué à ses enfants devant l'écran la cruauté de la fourrure animale, ce pourquoi nous étions là.Beaucoup étaient déjà renseignés sur cet abject commerce, et nous ont également félicités.Une dame nous a dit en parler souvent avec son entourage. Un monsieur nous a racontés qu'il avait vu sur Arte la formidable émission Xénius, que nous diffusions aussi. Cela est très important et positif, et ne peut que faire reculer la fourrure car l'ignorance des masses est la force des dirigeants des marques. Une dame avec un fort accent étranger a expliqué qu'elle avait acheté justement chez Zapa, un vêtement avec fourrure, sans savoir à l'époque l'ignominie qui en découle.Elle ne le porte plus depuis lors.D'autres encore après avoir demandé pourquoi nous étions là, ont jugé Zapa et leurs mensonges comme étant dégoûtants, et inacceptables. Et ceci va d'ailleurs avec cela : les fourrures dans la vitrine ont été retirés durant le temps de notre manifestation, pour être remises aussitôt après notre départ, quelle bassesse......
Enfin nous n'avons pas manqué de faire entendre notre voix à la place des animaux avec les slogans : "animaux dépecés vivants pour vos capuches !".....
Voilà, une belle action réalisée, grâce à des militants courageux que le froid intense n'a pas arrêté. Et en effet, qu'est-ce en comparaison de ce que subissent les animaux ? Pour information, les chiens viverrins ont leurs pattes fines qui gèlent en hiver dans leur cage dans ces vils élevages où ils ne peuvent pas même se protéger des intempéries. Entre autres misères physiques et psychologiques....pour des garnitures dont personne n'a besoin.
Nous vous remercions tous de votre engagement, et vous donnons rendez-vous le 13 janvier prochain, à nouveau en face la boutique Zapa dans le 15ème arrondissement.

Fourrure : ABOLITION !!

Album photo de Viviane :

https://www.flickr.com/photos/129201196@N07/sets/72157687972668362

Vidéo de Christian :

https://youtu.be/6VM9qmc9dW0


lundi 27 novembre 2017

Collectif SOCIÉTÉ ANTI FOURRURE : 10 ans déjà !

10 ans déjà.....! 

2007 : Naissance du collectif.

Le collectif Société Anti Fourrure est né en novembre 2007, avec l'aide de l'Anti Fur Society aux États Unis, qui a envoyé des supports visuels afin de pouvoir constituer un groupe et organiser des manifestations anti fourrure. Nous avons alors commencé nos actions de terrain avec des manifestations devant les Galeries Lafayette à Paris. A l'époque, nous n'avions pas encore FB, seulement les listes de diffusion, la liste Société Anti Fourrure sur yahoo était notre moyen de communication. 

2009 : Manifestations contre l'enseigne Max Mara.

Une vaste campagne contre la marque italienne Max Mara se déroulait de manière internationale, et à la demande des activistes italiens. 

Action en Italie :



Nous allions manifester chaque mois près d'une boutique Max Mara, place Maurice Barrès à Paris, jusqu'à ce que la décision par les militants italiens d'en finir avec la campagne soit prise, malgré le refus de la marque d'en finir avec la fourrure.

Nous allions également manifester contre le couturier Jean Paul Gaultier, à l'occasion de ses défilés de fourrure de visons, nous étions plus de cinquante personnes sur un petit trottoir parisien à scander, alors que FB n'avait pas encore fait son apparition. 


Cette année là, a commencé la sensibilisation quotidienne auprès du public portant de la fourrure à l'aide de nos tracts explicatifs.

2010 : Campagne France Sans Fourrure, et sa liste de marques proposant de la fourrure animale.

Victoire avec la marque Etam, ayant retiré sans tarder ses articles à garniture en vraie fourrure suite à notre pression.Nouveau retrait en 2011, suite à une "erreur" :


En début d'année, la Campagne France Sans Fourrure voyait le jour, avec pour commencer, des demandes et manifestations anti fourrure devant le siège de la marque Morgan à Paris. Puis, en avril 2012, la marque nous envoyait sa décision de cesser la fourrure animale :
  

Depuis lors, Morgan a toujours tenu son engagement, et ne propose que de la fourrure synthétique, bravo à ses dirigeants !


2011 : Création du blog Société Anti Fourrure et début des actions mensuelles contre la marque Kookaï devant la boutique et bureau de presse à Paris.

http://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2011/12/action-anti-fourrure-contre-kookai.html



Voici quelques vidéos :
 
https://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2012/11/compte-rendu-happening-contre-kookai-du.html
https://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2013/11/compte-rendu-happening-campagne-franec.html
https://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2013/12/compte-rendu-et-photos-rassemblement.html
 
Formidable Émission de Télé Bocal (interview du public et vidéo):

https://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2013/11/video-emission-tele-bocal-du-happening.html

https://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2014/02/compte-rendu-happening-pecial.html




2013 : Article de presse du Nouvel Observateur.

"Kookaï vend des fourrures de Chine, où les animaux sont massacrés : il faut en finir." 

 

https://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2013/11/le-nouvel-obsvervateur-kookai-vend-des.html

2014 : Kookaï arrête de la fourrure animale, au bout de trois ans de combat.

https://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2014/10/cible-numero-1-campagne-france-sans.htm

Vidéo :

https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=VvoOIpXIbSQ

Manifestation devant l'ambassade de Finlande pour la fermeture des élevages à fourrure dans ce pays (campagne internationale) et rendez-vous avec l'Ambassadeur :

https://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2015/05/compte-renduphotosrelais-manifestation.html


Manifestation contre le couturier Fendi lors de son défilé à Paris, interview du journal le Parisien :

https://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2015/07/compte-rendu-de-manifestation-contre-le.html


2015/17 : début des manifestations contre la marque Zapa, suite à leurs mensonges, jusqu'à ce jour (quelques liens):


https://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2014/01/communique-de-presse-zapa-cesse-la.html
https://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2016/04/article-au-sujet-de-notre-mobilisation.html

https://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2016/05/la-mannequin-egerie-sylvia-gobbel.html



Vidéos :

https://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2017/01/compte-rendu-et-photos-manifestation.html

Article/interview Le Parisien action choc :

https://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2017/02/compte-rendu-article-presse-et-album.html

https://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2017/03/


Vidéo :

https://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2017/11/compte-rendu-album-photos-et-video.html

Depuis la création de la Campagne France Sans Fourrure, nous avons obtenu de belles victoires, avec plusieurs marques de prêt-à-porter ayant décidé d'en finir avec le commerce de la fourrure, cruel, polluant et pouvant s'avérer dangereux pour la santé humaine, voici le récapitulatif :

https://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2016/03/recapitulatif-des-victoires-du.html

La cible numéro 1 demeure la marque Zapa, nos manifestations/happenings continueront tant que la marque n'aura pas respecter ses engagements d'en finir avec la fourrure.
Nous remercions chaleureusement toutes les personnes fidèles à nos actions anti fourrure depuis tant d'années, ainsi qu'à la Campagne France Sans Fourrure.Grâce à elle, au public en majorité contre cet abjecte industrie, beaucoup de marques ont pris la noble décision de cesser la fourrure animale.L'intelligence du cœur, la compassion et l'éthique envers des animaux dépecés encore ou pleinement conscients pour des fourrures dont personne n'a besoin, a pris le dessus sur la cupidité et le profit.
Nous remercions également les nouvelles personnes s'engageant aujourd'hui contre cet effroyable commerce, et nous les encourageons !

Fourrure : ABOLITION !!








vendredi 24 novembre 2017

Manifestation siège du groupe SMCP (Claudie Pierlot, Maje, Sandro)

Dans le cadre de la campagne France Sans Fourrure, et en partenariat avec Dignité Animale à Lyon, nous manifesterons devant le siège du groupe SMCP détenant les marques Claudie Pierlot, Maje et Sandro.

mercredi 13 décembre de 14h à 17h, au 49 rue Étienne Marcel dans le 1er arrondissement de Paris.

https://www.facebook.com/events/162053061057860/

Étant dans la liste de notre campagne depuis plusieurs années,ces trois marques restent sourde à nos courriers il est alors plus que temps d'aller donner de la voix devant le siège social du groupe SMCP !

Coordonnées de Claudie Pierlot, Maje et Sandro dans la liste Campagne France Sans Fourrure :

https://societe-anti-fourrure.blogspot.fr/2017/09/depuis-un-nous-avons-obtenu-des.html




jeudi 23 novembre 2017

Compte rendu, album photos et vidéo manifestation/happening contre Zapa.

COMPTE RENDU DE L’ACTION ZAPA DU 18 NOVEMBRE 2017 – RUE DU COMMERCE

Une soixantaine de militants ont répondu à l’appel pour cette manifestation, qui s’est déroulée avec une bien plus grande réceptivité positive du public que par le passé.
- Une dame du quartier, déjà contre la fourrure, compte bien aller s’insurger dans la boutique Zapa, et était ravie de nous rencontrer.
- Un californien vegan nous a proposé son aide et ira chez Zapa.
- Une dame âgée du quartier, déjà bien renseignée sur l’épouvantable commerce de la fourrure, a trouvé séduisante l’idée d’aller ennuyer Zapa.
- Beaucoup de jeunes et adultes se sont montrés choqués suite à nos explications, car ils ne savaient pas qu’ils portaient de la vraie fourrure, et même parmi ceux dont l’étiquette indiquait bien fourrure animale, une prise de conscience s’est faite grâce aux discours et explications de militants qui tractaient.
- Nous avons rencontré une dame végétarienne, absolument étonnée de porter de la vraie fourrure sur sa capuche, elle qui est contre la fourrure et qui a récemment sermonné une amie qui avait acheté un manteau en vraie fourrure.
- Un jeune homme avec une énorme capuche a discuté longuement avec un militant et s’est dit écœuré et mal à l’aise sachant la réalité, lui au départ qui était très fier de ce qu’il portait, il est reparti avec un avis totalement différent.
- Une jeune femme qui au départ insistait sur le fait que sa capuche était en fausse fourrure : « je sauve des animaux, je suis dans la protection animale ». Après une certaine réticence à fini par comprendre, et après explications à pris le tract et a eu les larmes aux yeux.
- Une jeune fille s’est sentie aussi très mal à l’aise, voir dégoutée par sa capuche dont elle était fière au départ, sachant que c’était une peau de chien dépecé vivant.
Il serait trop long d’énumérer toutes les personnes qu’on a réussi à sensibiliser grâce au magnifique travail de tous les militants présents.
Plusieurs passants se sont aussi montrés curieux et très intéressés par notre campagne France sans Fourrure. Les gens dans les files d’attentes des commerces regardaient avec intérêt les images, tout en écoutant ce que nous diffusions sur notre écran : la réalité de la fourrure.
L’émission Xenius, diffusée sur Arte, prouve ce que nous dénonçons dans la rue depuis des années : 

https://www.youtube.com/watch?v=hj0CEulomVs

Merci beaucoup à tous les militants d’avoir bravé le froid pour participer au happening et aussi à ceux qui ont tracté courageusement auprès du public avec le discours de sensibilisation.

Album photos de Viviane :

https://www.flickr.com/photos/129201196@N07/albums/72157688655433971

Vidéo de Christian :

https://youtu.be/hH5FVALdTe4




 

Article anti fourrure dans Libération et interview de Société Anti Fourrure !




Le journal Libération pour son édition du 10 novembre 2017, a fait un numéro spécial Animaux : "Le Libé des Animaux". Entre autres articles nécessaires, une double page est consacrée à la fourrure.
Un énorme merci à la formidable journaliste et à toute la rédaction de Libé, pour ce numéro. Dans l’article sur la fourrure, ce que nous, toutes les associations et collectifs révèlent avec force depuis des années est dénoncé au grand jour :
Fourrure Racoon = Racoon Dog = Chien Viverrin. Élevages en cage… On trouve dans l’article un extrait de l’interview de Société Anti-Fourrure, où nous rappelons les mensonges de Zapa concernant l’arrêt de la fourrure depuis 2014.  Contactée par Libé, Zapa ne leur a fait aucun retour...